Posts Tagged ‘opinion publique.’

Les gens du monde

août 21, 2009

***

Quel courage ! Parler selon l’opinion, répéter ce que tout le monde dit : les parents, les professeurs, les journalistes, et se persuader que c’est la vérité !! Ils ne font même pas preuve d’originalité parce qu’ils se contentent de répéter ce que les natios disent d’eux; dans une inversion accusatoire du niveau de l’école maternelle:  » c’est celui qui le dit qui y est ! »

Croire que ce que tout le monde dit, c’est le vrai, la vérité, en être persuadé, et le défendre publiquement, voilà ce qu’on appelle: être du monde !

” People said it because other people said it “

” People said it because other people said it. They did not know why it was being said and heard everywhere. They did not give or ask for reasons. ” Reason “, Dr. Pritchett had told them, “is the most naive of all superstitions”.

Ils sont de ce monde !

«La société, ce qu’on appelle le monde, n’est que la lutte de mille petits intérêts opposés, une lutte éternelle de toutes les vanités qui se croisent, se choquent, tout à tour blessées, humiliées l’une par l’autre, qui expient le lendemain, dans le dégoût d’une défaite, le triomphe de la veille. Vivre solitaire, ne point être froissé dans ce choc misérable, où l’on attire un instant les yeux pour être écrasé l’instant d’après, c’est ce qu’on appelle n’être rien, n’avoir pas d’existence, pauvre humanité.»                                                                                                 Chamfort 214

Dans l’état actuel des choses, il n’y a pas grand chose à attendre de l’ensemble de la population. Leur dire la vérité ne suffira pas à les mobiliser ou à les révolter, il est plus probable qu’ils suivent des leaders, qu’ils se mettent derrière, à condition que ces leaders leur procure une certaine sécurité, ou s’ils  les craignent davantage que les tyranneaux médiatiques.

” Men are not open to truth or reason “

” I am older than you. Believe me, there is no other way to live on earth. Men are not open to truth or reason. They cannot be reached by a rational argument. The mind is powerless against them. Yet we have to deal with them. If we want to accomplish anything, we have to deceive them into letting us accomplish it. Or force them. They understand nothing else.

Ayn Rand, Atlas Shrugged.

Les deux citations de Ayn Rand proviennent du blog du conservateur

La tyrannie : ses trois moyens 2/3

août 9, 2009

Tels sont les moyens de conservation de la tyrannie…:

1. Avilir les sujets

2.  Semer entre eux la défiance

3. Leur retirer tout pouvoir d’agir

***

Différence de traitement

août 7, 2009

FRANCE 3

I télé

*

La journaliste de FR3 n’est pas neutre politiquement comme elle  devrait l’être, – c’est une fonctionnaire  –  elle fait sentir son hostilité vis-à-vis du FN. Il est évident qu’une telle journaliste est un désavantage, elle envoie une mauvaise image du FN.

La Loi du Cœur

juin 29, 2009

Charlotte de SOS Racisme

A partir de 2 mn

C’est Hegel qui a exposé la Loi du cœur dans la phénoménologie de l’esprit en 1807.

On en retrouve toutes les caractéristiques :

Elle prétend lutter contre les préjugés alors qu’elle propage ces préjugés.

Elle se bat contre le racisme alors qu’elle excite les communautés les unes contre les autres.

Elle fait ce qu’elle dénonce, elle dénonce ce qu’elle fait.

Elle élabore une humanité souffrante en lutte contre les méchants.

Elle est dans l’épidictique, le beau et le laid – c’est à vomir- dit-elle.

Elle est dans la morale, le Bien et le Mal, mais une morale très poussée.

Elle est extrême, il n’y a pas de juste milieu, ou vous êtes d’accord avec elle, ou vous êtes des Salauds. Vous n’avez pas le droit de ne pas être d’accord, donc :

Elle est fanatique,  ses certitudes sont mieux établies que les évangiles et elle est prête à la violence pour les faire triompher, ( les Nathalie Ménigon et autres XG)

Elle est opiniâtre, rien ne peut la faire changer d’avis.

Elle est de mauvaise foi, mais une cause aussi bonne DOIT ( c’est un devoir) être défendue par tous moyen.

Elle est inconséquente car elle n’écoute que son cœur, elle est aveugle aux conséquences de ses prises de positions, la violence, les morts, les débuts de guerre civile, ne sont que des détails qui doivent céder face à son idéal «uber all »

La loi du cœur est une folie.  Le plus souvent c’est un délire féminin, mais on y trouve aussi des hommes, c’est une maladie de jeunesse qui passe….ou qui ne passe pas !

http://www.fdesouche.com/articles/50165

De la raison

juin 28, 2009

***

Dans la droite ligne des révolutionnaires, de Descartes, de Condorcet, des républicains, des Athées ;  les rationalistes ont érigé la RAISON en nouvel Être suprême.

Haïssants  ce qu’ils ne comprenaient pas : ils ne pouvaient  s’en emparer pour en faire un instrument de sujétion de leurs contemporains; Ils ont donc rejeté tout ce qui leur paraissait irrationnel en le traitant d’obscurantisme et de charlatanisme car il ne fallait pas qu’un domaine quelconque échappe à leur emprise.

Qu’est-ce que la raison ?  C’est une logique qui joue avec les concepts, les ordonne : les met en ordre,  leur donne un sens.

Eriger la RAISON en Être suprême, c’était prendre la partie pour le tout; C’était prendre l’absence de raison pour la cause des superstitions , ce qu’elle est parfois : (dénombrement imparfait) ; Et c’était prendre pour cause ce qui n’est point cause.

La révolution fut un renard à la queue coupée prêchant à ses congénères : «  c’est bien mieux et c’est plus propre ainsi !».

Pourquoi ? Parce que la raison ne fait qu’analyser des principes, mais ces principes ne viennent pas de la raison elle-même, la raison connaît ces principes par son entourage, par les parents, par l’éducation, parce qu’ils sont verbalisés, mais au départ ces principes viennent des sens, du cœur et de l’esprit, de la nature.

En faisant l’apologie de la RAISON, les Français se sont amputé d’une partie d’eux-mêmes, encouragés, persuadés par l’intimidation de tous ces beaux parleurs, miroitant une carrière d’apparatchik : savant éclairant son peuple au service de l’humanité.

Voilà l’erreur que la révolution Française a léguée à son peuple et les monstres qu’elle a enfanté pour qu’elle perdure : le rationalisme, l’Etat, le fonctionnariat, l’éducation Nationale.

Dans la tête de Monsieur Tout-le-monde

juin 26, 2009

Ou celle de l’opinion publique.

1984

Il s’arrêta un instant en haut de l’escalier. De l’autre côté de l’allée, il y avait un petit bistrot sale dont les fenêtres paraissaient couvertes de givre, mais qui étaient simplement en réalité, enduites de poussière.

Un très vieil homme , courbé, mais actif, dont les moustaches blanches se hérissaient comme celles d’une crevette, poussa la porte tournante et entra.

Tandis que Winston le regardait, il lui vint à l’idée que le vieillard, qui devait avoir au moins quatre vingt ans, était déjà un homme mûr au moment de la révolution. Lui, et quelque autres comme lui, étaient les derniers liens existant actuellement avec le monde capitaliste disparu. Dans le parti lui-même, il ne restait pas beaucoup de gens dont les idées avaient été formées avant la Révolution. La vieille génération avait en grande partie été balayée au cours des grandes épurations qui avaient eu lieu entre mil neuf cent cinquante et mil neuf cent soixante dix. Le petit nombre de ceux qui avaient survécu  avait depuis longtemps été amené, terrifié, à une complète abdication intellectuelle. S’il y avait quelqu’un au monde capable de faire un exposé exact des conditions de vie dans la première partie du siècle, ce ne pouvait être qu’un prolétaire.

« Parlez-moi de votre vie quand vous étiez petit garçon. A quoi ressemblait-elle à cette époque ? Les choses étaient-elles meilleures qu’à présent ? [Lui demanderait-il]

[ Dans le bistrot :]

–  Vous avez dû voir de grand changement, depuis que vous étiez jeune, dit timidement Winston.

Les yeux bleus du vieillard erraient de la cible des flèches au bar et du bar à la porte, comme s’il pensait que c’était dans le bar que les changements avaient eu lieu.

– La bière était meilleure, dit-il finalement. Et moins chère ! Quand j’étais jeune, la bière blonde, nous l’appelions wallop, elle coûtait quatre sous la pinte. C’tait avait la guerre, bien sûr.

– Quelle guerre était-ce ? Demanda Winston.

– C’est tout des guerres, répondit vaguement le vieillard.

[Winston va chercher des bières afin de les lui offrir]

– Vous êtes  beaucoup plus vieux que moi, dit Winston. Vous deviez être déjà un homme fait quand je suis né. Vous pouvez vous rappeler comment était la vie avant la révolution. Les gens de mon âge ne connaissent réellement rien de ce temps-là. Nous pouvons seulement nous renseigner en lisant des livres, mais ce que disent les livres peut ne pas être vrai. Je voudrais avoir votre opinion là-dessus […] il y avait une oppression, une injustice, une pauvreté très grande…E c t [Winston expose ce qu’il sait].  Il y avait un  petit nombre de capitalistes qui buvaient du champagne, portait des hauts-de-forme.

Le visage du vieillard s’éclaira soudain.

– Haut de forme, répéta-t-il. C’est drôle qu’vous en parlez. La même chose m’est v’nu dans l’esprit, seul’ment hier, j’sais pas pourquoi. J’m’disais justement, y a du temps qu’j’ai pas vu un haut-de-forme. Tous partis, oui. La dernière fois qu’j’en portais un, c’étais à l’enterrement d’ma sœur. Et c’tait…non, j’pourrais pas vous dire la date, mais ça d’vait être y a cinquante ans. Bien sûr, on l’avait seul’ment loué pour la circonstance, vous comprenez.

– Ce n’est pas très important les hauts-de-forme dit Winston. Le point est que ces capitalistes et quelques hommes de loi et quelques prêtres qui vivaient d’eux, étaient des seigneurs de la terre. Tout était pour eux. Vous les gens ordinaires, les travailleurs vous étiez leurs esclaves…e c t [bestiaux, coucher avec vos filles…fouetter] Tous les capitalistes ne se déplaçaient qu’entourés d’une bande de laquais qui….

Le visage du vieillard s’éclaira encore.

Laquais, dit-il, ça c’est un mot qu’j’ai pas entendu’y a bien longtemps. Laquais, ça me ramène en arrière, vrai ! Ca m’revient, oh ! y a combien d’années, j’sais pas . Quelques fois j’allais à Hyde Park le dimanche e c t  […]

Winston avait l’impression de jouer aux propos interrompu. (sic)

–  Ce que je voudrai réellement savoir est ceci…dit-il. Pensez-vous que vous avez maintenant plus de liberté qu’a cette époque ? Est-ce que vous êtes davantage traité comme un être humain ?

[ réponse évasive]

– Et est-ce que c’était l’habitude, je répète seulement ce que j’ai lu dans les livres d’histoire, est-ce que c’était l’habitude que ces gens et leurs domestiques vous fassent descendre du trottoir dans le caniveau ?

– Un d’eux m’a poussé un’fois, dit le vieillard, j’m’en souviens comme si c’était hier. C’était l’soir des régates. L’était toujours bien tapageurs, les soirs d’régates, et j’rentre dans un jeun’type dans l’av’nue d’Shaftesbury. Tout à fait chic qu’i était. Chemise tuyau de poêle, par’dessus noir. Et comme y zigzaguait su’l’trottoir, J’lui ai rentré d’dans sans faire attention. L’dit : «  vous pouvez pas r’garder où vous allez non ? J’dis : «  vous l’avez acheté, l’bon sang d’trottoir ? «  L’dit : «………. e c t …..»

Un sentiment d’impuissance s’empara de Winston. La mémoire du vieil homme n’était qu’un monceau de détails, décombres de sa vie. On pourrait l’interroger toute une journée sans obtenir aucune information réelle

– Peut-être me suis-je mal exprimer, comment …[ la vie ? …en ce temps-là… ?  ]

[ Deux pages plus tard ]

« Ils se rappelaient un millier de choses sans importance : une querelle avec un collègue, la recherche d’une pompe à bicyclette perdue, l’expression d’un visage d’une sœur morte depuis longtemps, les tourbillons de la poussière par un matin de vent d’il y avait soixante dix ans, mais tous les faits importants étaient en dehors du champ de leur vision. Ils étaient comme les fourmis. Elles peuvent voir les petits objets, mais non les gros.»

1984 ; George Orwell; P 119 à 127

*******************

Voilà ce qu’il reste dans la tête des gens ordinaires : des détails, des choses sans importance, des anecdotes qui les ont touchées personnellement…. !

Ils comprennent peu dans l’instant présent, par conséquent ils ne mémorisent pas,  ils n’apprennent pas, ils se souviennent de peu.

Prédictivité des sondages

juin 10, 2009

Une élection truquée ?

*

DES PARTIS ECOLOGISTES à 20% ?


Le directeur de la Sofres affirme que les sondages n’ont pas de valeur prédictive :  le fait d’attribuer un résultat de sondage supérieur ou inférieur à ce qu’il est réellement n’influence pas l’opinion, et ne tire pas les résultats électoraux dans le sens prédit par les sondages.

C’est probablement vrai et les sondages, en général, sont fiables, les supputations de F Bayrou et Marine Le Pen se trouvent donc en déshérence.

Par contre, et personne n’a noté ce point, Daniel Cohn Bendit  fut très présent dans les médias télévisés peu avant le début de la campagne électorale ; Pas un jour sans qu’il ne soit vu sur l’une ou l’autre des chaînes TV.

Malheureusement, nous ne disposons pas d’une statistique chiffrée sur son temps de présence / jour sur ces médias, et nous ne disposons pas non plus de statistiques reliant le temps de présence TV/jour avec les résultats électoraux, nous en sommes donc réduits aux conjectures.

Il est néanmoins probable que ce soit la cause du bon résultat du parti écologiste, plutôt qu’une majoration et un effet prédictif des sondages pour ce même parti.

La majoration à prendre en compte, en l’occurrence, étant plutôt celle du temps d’exposition  médiatique, et cela, non pas pendant la compagne électorale, mais quelques temps auparavant  –  comme ce fut le cas pour Cohn Bendit – et tout au long de l’année.

En admettant que l’hypothèse «  Exposition TV » soit juste, d’où vient la volonté d’invitation de Cohn Bendit, et par quelle chaîne hiérarchique cette volonté s’est-elle  trouvée relayé ?

Si en effet, nous dit-on, les présentateurs sont libres d’inviter qui bon leur semble ; comment expliquer le phénomène d’apparition soudaine de Cohn Bendit sur toutes les chaînes quasi en mêmes temps, peu de temps avant les élections européennes ?

Ne pouvait-on pas également remarquer, comme l’a fait François Bayrou, une certaine proximité du président de la république avec Cohn Bendit et supposer une stratégie électorale entre ces deux personnes, et ceci avec l’aide des médias de services publics ?

Si l’on en juge par les résultats : l’affaiblissement du MODEM (et du PS) au profit des partis écologistes, la fin désirée était celle-ci.

En conformité avec les présupposés de connivence services publics / Sarkozy, le refus des services publics d’organiser des débats publics décents en prime – time, pouvait être mis en relation avec le bon résultat de l’UMP dans les sondages, il n’était pas de son intérêt d’organiser des débats qui auraient pu changer cette donne.

On peut aussi noter depuis deux ans, une quasi absence d’agressivité des journalistes vis-à-vis de Nicolas Sarkozy, en comparaison avec ce dont ils sont capables vis-à-vis d’hommes politique de droite : comparez avec Chirac, Villepin, Francis Mer, ou Hervé Gaymard.

Maintenant, si l’un des leaders politiques est insatisfait des résultats des élections européennes, il a deux motifs de réclamer l’annulation de ces élections, d’abord : le manquement des services publics à leur devoir d’information, et ensuite : une trop grande présence de Cohn Bendit dans les médias avant l’élection, faussant les résultats électoraux.

Il est probable qu’une nouvelle élection redonnerait des résultats à peu près identiques; car  elle ne déferait pas les temps de présence passés, ensuite parce que les opiniâtres ne changent pas d’avis, par définition.

Celui qui ferait cette démarche d’annulation bénéficierait d’une image favorable dans l’opinion. Celui qui porte plainte passe pour une victime, et emporte toujours la sympathie de l’opinion publique, qui se voit elle-même de cette façon – victime.

*

*

Hypothèse temps de parole/ exposition TV =>

https://antidragon.wordpress.com/2009/06/08/5-lopinion-publique-est-une-foule/


Exigeons l’annulation des Européennes

juin 10, 2009

A titre personnel avez-vous remarqué la  présence constante de Daniel Cohn Bendit dans les médias avant les élections européennes ?

Pensez-vous possible de demander l’annulation des élections européennes du 7 Juin ?

Le Conseil d’Etat annule les municipales à Corbeil-Essonnes et Aix-en-Provence

juin 10, 2009

Maryse Joissains (UMP) à Aix-en-Provence

La charmante Maryse Joissains

La charmante Maryse Joissains

Aix en Provence :

Le Conseil d’Etat a annulé la réélection de Maryse Joissains (UMP) à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). La haute juridiction a estimé que “des propos et des insinuations d’une nature et d’une gravité inadmissibles qui ont émaillé la campagne ont constitué des manœuvres ayant pu fausser les résultats du scrutin”. Il s’agit des attaques contre la tête de liste Génération Aix François-Xavier de Peretti (MoDem).

Pour information, n’ayant pas pu réunir tous les documents administratifs à temps, Honoré Beyer, tête de liste FN à la mairie d’Aix-en-Provence, n’avait pas pu officialiser sa candidature à l’élection municipale de 2008.

Source NPI :

viaLe Conseil d’Etat annule les municipales à Corbeil-Essonnes et Aix-en-Provence.

******************************************************************

Si le conseil d’état annule une élection pour des propos d’une nature inadmissible, (Quels propos ?) et dont l’intéressé elle-même doute de la réalité; Pourquoi le conseil d’état n’annulerait-il pas les élections européennes en raison de :  » manœuvres ayant pu fausser les résultats du scrutin” ? »

D’autant que s’y ajoute la diffusion du film HOME deux jours avant les élections qui a pu influencer les électeurs !

De plus, selon certaines sources, il aurait été débattu de ce film dans les classes d’école;  Vous savez :  » l’avenir de la planète  » ;  » Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ? « ;  » Pour une planète propre « ;  Ceci n’était-il pas en mesure d’influencer le vote des mamans en faveur des écologistes, et fausser les résultats du scrutin ?


***

Le communiqué de Maryse Joissains :

http://www.marysejoissains.com/joissains.php?id=171&mn=1

Sous culture gauchiste

juin 4, 2009

Les thématiques sont les suivantes : nous, les blancs, les français blancs et chrétiens, avons colonisé et pillé l’Afrique, le moyen-âge était une période obscurantiste, notre religion est débile, nous avons mené des croisades et fait des guerres de religion, le commerce des esclaves, la tyrannie des rois de France e c t

Un post au hasard :

« Est-ce que le noir est un être vraiment humain? Telle était la question que nos élites de l’époque se posaient afin de justifier l’esclavagisme. Les Espagnols ont volé l’Amérique du Sud, les Indiens d’Amérique ont été réduit à des moins que rien en les abreuvant d’alcool. Je ne parle pas des Indiens, des Chinois, des Arabes et autres peuples qui ont du supporter notre arrogance. »

Ce ne sont pas leurs propres idées que ces gens mettent en avant, c’est ce qu’ils ont entendu, ce qui est dans l’air, dans l’air du temps, ce qu’ils saisissent au milieu du magma indifférencié en croyant qu’il s’agit de la vérité, s’en persuadant, et par suite, cherchant à en persuader quiconque.

Ces imbéciles ne font que répéter comme des perroquets ce qu’ils entendent, une illumination de science infuse leur descendant du ciel, ils s’imitent les uns les autres dans un besoin de repentance et de communion.

« L’un prenant exemple sur l’autre, la foule finit bientôt par leur ressembler » Aristote.

Une opinion de Giaccomo Casanova

juin 2, 2009

« La jaserie des femmes savantes n’en impose qu’aux sots. Il n’y a pas une seule grande découverte faite par une femme. Le sexe manque de cette vigueur que le physique prête au moral ; mais dans le raisonnement simple, dans la délicatesse du sentiment, enfin dans le genre de mérite qui tient plus du cœur que de l’esprit, les femmes nous sont bien supérieures. »

Mémoires

**************************************************************************************



Diplomatie

juin 2, 2009

Hier, France 2 nous a gratifié d’une émission de propagande anti – Berlusconi !

Comment une chaine de TV  se permet-elle de s’immiscer dans la vie d’un peuple ?

De quel droit d’ingérence se réclame-t-elle pour donner des leçons de démocratie ? (1)

Comment peut-elle programmer une telle émission sans en référer à la plus haute autorité de l’état ?

Qui est le producteur de cette émission ?

Qui en a décidé la programmation ?

*

(1) »Médecin guérit-toi toi-même »

Techniques de propagande

mai 30, 2009

Manipulation médiatique de la sociologie du fait religieux. Encore et encore…

10260344df25ca5a54079657e66f72ee.jpgIl est vraiment très difficile en France de parler de manière sereine des groupes religieux minoritaires. Les propos sont déformés, manipulés et mieux censurés au profit d’un discours anti-religieux. Le sociologue en fait souvent l’amère expérience, sauf dans des tribunes bien précises. Pour ceux qui doutent encore de cette réalité, le cas qui suit est d’une grande illustration. Il s’agit des mésaventures d’Anne MorelliAnne Morelli est loin d’être une novice des medias. Grande spécialiste du catholicisme durant l’émission « Ca se discute ». , elle a travaillé sur la laïcité, les sectes, la guerre, etc. Elle s’est entre aut Lire le reste de cette entrée »

Déplorables médias

mai 28, 2009

Extrêmes Extrêmes-gauches

**

*

La présence massive de cette extrême gauche du seizième à pour but d’éviter que l’orateur ne puisse s’exprimer librement, qu’il ne domine les autres intervenants, et n’emporte l’adhésion de l’opinion publique; à l’image de Marine LP dans d’autres débats.

La haine irrationnelle exprimée par cette jeunesse vaut comme une preuve auprès de l’opinion publique. Sa finalité est d’inspirer du mépris pour Bruno Gollnish.

Ce débat n’est donc pas équilibré car il est fait recours à la subjectivité de l’opinion, et non à sa raison.

Il s’agit d’une de ces manipulation de l’opinion des simples qui se fient à leurs impressions, exprimant ce caractère même de l’opinion publique.