Posts Tagged ‘Kaczinsky’

La gauche folle et la droite molle

juin 5, 2013

Cet article de 1971, indiqué par Natrep : « Pourquoi les conservateurs ne peuvent pas gagner. » décrit la droite classique américaine. Il explique que la gauche se trouve sur des positions agressives, revendicatrices, alors que la droite est sur des positions défensives, conservatrices. Unabomber dans les années 1980-1990 fait le même constat :

«En bref, le gauchiste est un « vrai croyant » qui, comme la technologie, n’a de cesse d’étendre son pouvoir sur le monde. Vous n’avez pas plutôt cédé sur un point qu’il vous présente une nouvelle demande. Et ses requêtes vont toujours dans le même sens, celui de la restriction des libertés individuelles et du contrôle plus strict des personnes : «  si vous demandiez aux gens de gauche de faire la liste de TOUTES les choses qui vont mal dans la société, et si vous accédiez à TOUTES  leurs demandes, on peut prévoir sans risque d’erreur qu’en moins de deux ans la majorité d’entre eux trouveraient de nouveaux motifs de récrimination, quelque nouvelle « injustice » à redresser ; parce que encore une fois, l’individu de gauche est moins motivé par la détresse qu’engendrent les maux de la société que par le besoin de satisfaire son instinct de pouvoir en imposant ses vues aux autres » (paragraphe 220). »

La scission gauche – droite recoupe également une division Chrétiens – anti chrétiens. Le but du christianisme c’est de parvenir à la vertu. La vertu « a », elle possède, elle n’a besoin de rien de plus, c’est la thématique qu’on trouve dans la bible : les Israélites dans le désert reçoive la manne du ciel; Dans le NT c’est le pain qui rassasie, l’eau vive qui désaltère; Alors que le vice est un manque à être, un vide à combler. Les gens de gauche croient que la société ne leur a pas donné leur dû, qu’elle leur doit, ou encore que la société, les gens, leur ont volé quelque chose qu’il est juste, légitime, de chercher à récupérer.
C’est ce qui explique en partie, le positionnement agressif, revendicatif de la gauche. La gauche est atteinte d’une maladie décrite comme la paranoïa : fausseté du jugement, délire d’interprétation, délire de revendication, délire de grandeur.

Mais le problème c’est moins la gauche qu’une droite qui ne s’oppose pas à cette gauche.

La gauche est dans une guerre psychologique dont la droite n’a pas conscience.