Posts Tagged ‘chomeurs’

François Mitterrand hier, les retraites aujourd’hui.

juin 15, 2013

Au début des années 1980 eut lieu la révolution informatique. elle a généré des destructions d’emplois : travail de comptabilité et automatisation des usines. Dans le même temps le Parti Socialiste Français arrivait au pouvoir. François Mitterrand décidait de mener une politique d’immigration.
Officiellement cette politique a été menée pour des raisons idéologiques : sauver le monde, délivrer les pauvres immigrés des affreuses conditions de vie des pays d’origine,  ne pas être ces affreux égoïstes profiteurs du monde entier, partager.
Ces deux phénomènes conjugués ont produit un chômage massif des Français. Les « Nouveaux pauvres », expression de l’époque, sont apparus. Le PS a dû mettre en place des mesures de réduction et d’accompagnement du chômage. Passons sur les contrats aidés, TUC de l’époque, dont le but était  de fournir de la MO à bon marché au patronat, hier comme aujourd’hui.
La principale mesure prise sous Mitterrand a été l’augmentation du nombre de fonctionnaires, puisqu’on est passé de 3 millions à 6 millions de fonctionnaires. Cette mesure présentait l’avantage de dissimuler les effets désastreux de la politique de la gauche : diminuer le nombre de chômeurs, faire baisser les statistiques, faire entrer dans l’administration des hommes à soi, occuper les postes de pouvoirs, créer une clientèle électoraliste fidèle – tenue par les cordons de la bourse.

A l’époque ces mesures ont été passé sous silence, ce n’est que petit à petit, bien des années plus tard, que les Français ont pu comprendre …  pour ceux qui le voulaient bien. Les journalistes étaient acquis à 100% à la gauche, les syndicats étaient puissant, la gauche agricole suivait.

Les politiciens de gauche ne pouvaient pas ne pas savoir que le financement de ces nouveaux fonctionnaires allait être problématique voire impossible, mais peu leur importait, ils étaient au pouvoir et après moi le déluge, c’est beau la générosité. Mitterrand savait que lorsque ces nouveaux fonctionnaires arriveraient à la retraite, il serait au tombeau.

A partir de 2020, les 3 millions de fonctionnaires embauchés sous Mitterrand arrivent à la retraite (2020 – 1981 = 39 années), ce sera 3 000 000 x 1500€ = 4.5 Milliards d’euro à sortir, en plus, chaque mois des caisses de l’Etat.
Cette somme s’ajoutera aux autres conséquences ruineuses, non intégration de immigrés, délinquance, coûts de sécurité civile et sociale.

A compter de 2020 la France devait être en faillite.

Publicités