Bilan des forces. Aout 2013.

– A gauche, les journalistes ont fait savoir à la France que les immigrés votaient à 90% pour François Hollande. Les immigrés sont intelligents, ils ont compris que le PS était anti france et préférait les étrangers, au contraire des FDS qui font semblant de ne pas le savoir.

– A droite classique, les forces sont divisées en trois : la droite UMP, la droite forte, la droite Boutin – Bourges.
– La masse droite classique qui se prend pour des « gens comme il faut » et qui a voté à 27% pour Sarkozy au premier tour de la présidentielle 2012 alors que celui-ci les a trahit constamment pendant 5 ans, attend le retour du traitre Sarkozy comme on attend le messie  » Jésus revient, sarkozy est là, alléluia ». Cette droite votera Fillon, Copé ou Jacob de la même façon qu’elle voterait Sarkozy.
– La droite forte est la partie de la droite qui se refuse de voter FN tout en en partageant les idées, c’est la droite exaspérée par l’inaction de ses leaders.
– En ce qui concerne la manif pour tous, c’est une partie des gens de droite qui rongeait son frein, attendant son heure. Hollande et sa loi de mariage gay leur à donné le prétexte blanche – neige qu’ils attendaient, ils se sont mobilisé pour la défense de la famille et des enfants, prétexte qui ne permet pas aux journalistes de les diaboliser. Ils ne pourraient organiser de manifestation contre l’immigration, l’islam ou même les journallstes, tant ils craignent le on-dit des journalistes.

– Le FN est devenu un nouveau parti socialiste avec Marine Le Pen, qui, malgré tout, maintient jusqu’à présent une ligne anti islam et anti immigration. Le FN se rendort entre deux élections, rien de nouveau.

– Du coté des nationalistes, beaucoup de divisions, les partis qui s’étaient allié pour former une alternative au FN : MNR, PDF,  NDP, terre et peuple, avec Carl Lang à leur tête, ne s’expriment pas, ils doivent faire une conférence, une vidéo, tous les six mois : ils n’existent pas.

– Il faut le coté irrationnel pour être classé à l’extrême droite, il ne suffit pas d’être résolument anti système ou opposé au pouvoir juif. L’extrême droite est ultra minoritaire et majoritairement païenne. Ils croient que la solution consiste à sauter en l’air comme des cabris, en criant : les juifs, les juifs, pour que les problèmes se résolvent. Mis a part quelques personnalités, la masse est débile et passe sa vie à bavasser inutilement sur le net.

– Laurent Ozon a donné la solution, mais la plupart des nationalistes ne comprennent pas le rôle et l’influence des journalistes, même lorsqu’on le leur explique. Quelques personnes ont conscience que la lutte nationale passe par une remise en question du fonctionnement médiatique du système, ce qui est possible en grande partie en restant dans la légalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :