Clash entre Marine Le Pen et Ruth Elkrief

 

Marine Le Pen attaque enfin les journalistes. Elle a bien évidemment raison de leur reprocher leur absence d’équité dans les temps de parole; Ce manque d’équité impacte directement les intentions de vote, puisque les gens votent  pour les gens qu’ils voient à la TV;  Elle a aussi raison de leur reprocher leur positionnement partisans en faveur des candidats du système UMPS. Leur parti pris passe dans l’opinion qui ressent leur hostilité vis à vis du FN et l’interprétent comme  une contre – indication à voter FN. Elle a également raison de reprocher aux journalistes leur « comportement » vis à vis des candidats FN, ils ne les laissent pas s’exprimer librement, leur coupe sans arrêt la parole et ne les laissent pas répondre aux questions qui leur sont posées. En les attaquant sans arrêt et en insinuant que le FN aurait des arrières pensées, à travers les questions posées, en les soupçonnant d’être des Néos Nazis, ces journalistes influencent l’opinion dans le sens qu’ils désirent. On ne voit jamais par exemple François Hollande être attaqué violemment par une sérié de question sans lui laisser le temps de répondre, on ne soupçonne jamais Français Hollnde d’être le nouveau Mussolini alors que  la doctrine socialiste est très proche de la doctrine fasciste.

Donc évidemment que Marine a raison sur la fond, mais peut-être n’a-t-elle pas saisi ce qu’est l’opinion publique. La foule est quelque chose de très, très bête et c’est difficile à comprendre parce qu’il n’y a pas grand chose à comprendre. Pour faire simple on pourrait dire que pour la foule la forme est tout et le fond n’est rien. La foule ne dispose pas des capacités intellectuelles pour comprendre le fond d’un débat politique, elle juge de qui a raison ou qui a tort à l’aide de son ressenti, ce qui a plusieurs implications.  Ainsi si Marine Le Pen se montre agressive vis à vis des journalistes, comme on a cette impression aussi avec Claire Chazal, alors tout ce que l’opinion publique retiendra c’est que Marine est la méchante.

Dans un débat l’opinion est spectatrice, elle compte les coups ou les points, celui qui marque le plus de points à raison, peut importe qu’il mente, qu’il soit de mauvaise foi, qu’il utilise des arguments sophistiques. Celui qui gagne  a raison.

Dans la catégorie « la foule et l’opinion, » j’ai fait une sérié : l’opinion publique est une foule, dont voici une citation de Gustave Lebon, Psychologie des foules :

« L’autoritarisme et l’intolérance constituent pour les foules des sentiments très clairs, qu’elles supportent aussi facilement qu’elles les pratiquent. Elles respectent la force et sont médiocrement impressionnées par la bonté, facilement considérée comme un forme de la faiblesse. Leurs sympathies n’ont jamais été aux maîtres débonnaires mais aux tyrans qui les ont vigoureusement dominées. C’est toujours à eux qu’elles dressent les plus hautes statues. » Gustave Lebon

L’opinion publique a une double visage, ainsi si on ne doit pas donner une impression de méchanceté, on ne doit pas non plus donner une impression de faiblesse, et si l’on tient un discours agressif, il doit être compensé sur la forme par le douceur du ton ou le calme de celui qui parle. La foule apprécie la fermeté voire l’intransigeance et même l’intolérance qu’elle interprète comme un signe de force. Par contre les concessions sont vues comme des marques de faiblesse.

C’est à l’aide de son ressenti que son jugés les discours, ainsi celui qui a le dernier mot c’est celui qui a raison, c’est pour cette raison également que les journalistes interviewent Marine Le Pen en début de campagne électorale, les candidats qu’ils soutiennent, (François Hollande), auront  le  dernier mot donnant ainsi l’impression que c’est lui qui a raison. Les journalistes sont bien conscients de ces effets.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :