La guerre libéraux / gauchistes

Voilà un exemple de guerre à sens unique, les gauchistes font la guerre aux libéraux qui se demandent bien  » Mais pourquoi tant de  haine ? ». Ils réagissent peu, se défendent mollement mais résistent, très bien !

«La fermeté se montre dans la résistance, la maitrise de soi dans la victoire; car il faut distinguer entre résister et vaincre, de même qu’entre ne pas être vaincu et remporter la victoire.»
Aristote Ethique à Nicomaque VII, VII.

Ainsi, si ces libéraux résistent, ils se montrent fermes, mais cette résistance ne leur apporte nulle victoire, car ils ne touchent jamais les gauchistes, qui restent intacts et poursuivent leur offensives tranquillement.

Pourquoi tant de haine ? Mais c’est ce cher Cespedes qui nous donne la réponse, le gauchiste :  « s’insurge contre le genre de vie des autres, même s’ils ne gênent en rien ses propres habitudes car il considère leur existence comme une provocation ».

Le gauchiste est un fasciste. Dans le fascisme, le collectif est tout, l’individu n’est rien et doit se soumettre. Le fasciste considére que l’état est l’émanation de la volonté du peuple, il défend donc l’état, les fonctionnaires, les servies publics comme s’il s’agissait de la démocratie. Il se fait une idée fausse de la démocratie car il considère aussi que la doxa, l’opinion commune, majoritaire, est la seule expression démocratique possible et que tout ce qui s’y oppose doit être abattu comme anti démocratique. Le gauchiste est donc un conservateur puisqu’il défend toujours l’ordre établit.
La raison de son attitude est qu’il se met du coté du plus fort pour imposer sa tyrannie personnelle au nom de la majorité, de la démocratie. il veut  » satisfaire son instinct de pouvoir » Unabomber; et soumettre par la force tous ceux qui s’opposent à la volonté ou la doxa générale.

Les libéraux pensent que l’état doit s’occuper de ce qui le regarde et ne pas régenter la vie des citoyens alors que : « Le gauchiste veut que l’état résolve les problèmes de tout-un-chacun. » Unabomber. Les libéraux sont pour la liberté individuelle, ce sont les vrais démocrates car : « La fin de la démocratie, c’est la liberté » Aristote.
Mais voilà le gauchiste est un extrémiste qui considère que : « qui n’est pas avec moi est contre moi ». Les libéraux ne partageant son amour du collectif et sa volonté de dictature de la majorité, sont ses ennemis et en tant que tels  accusés de toutes les tares et de tous les maux. « Lorsqu’on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage »

Aussi longtemps que les libéraux se contenteront de résister sans contre attaquer, sans faire de mal à la gauche, la gauche jouera sur du velours. Pourquoi se géner : frappons ces odieux libéraux impunément, ils le méritent et ne se défendent pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :