Les gauchistes sont un résidu préchrétien dans une pensée pré-logique

Lorsqu’on est amené à discuter avec des gauchistes, on s’aperçoit vite que leurs discours sont  incohérents, qu’ils se contredisent souvent dans la même phrase, et qu’ils se contredisent les uns les autres. Lorsqu’on les regarde discuter entre eux, on constate que ce dit Port Royal :

« Nous entrons en inimitié premièrement contre les raisons puis contre les personnes. Nous n’apprenons à disputer que pour contredire, et chacun contredisant et étant contredit, il en arrive que le fruit de la dispute est d’anéantir la vérité. L’un va en orient, l’autre en occident, on perd le principal, et l’on s’écarte dans la presse des incidents. Au bout d’une heure de tempête, on ne sait que chercher,  l’un est en haut, l’autre est en bas, l’autre à coté ; l’un se prend à un mot ou à une similitude, l’autre n’écoute et n’entend plus ce qu’on lui oppose »

On trouve ce genre de discours dans lesquels il y a autant d’opinions que de personnes présentes, chez les gauchistes en général,  et lorsqu’ils n’ont pas d’opposants à affronter, la discussion tourne en querelle généralisée ; Les écologistes s’en sont fait une spécialité.  C’est ce genre de discours totalement décousu que l’on retrouve au café du commerce : ces auberges espagnoles dans lesquelles toutes les opinions se valent, où les gens se contredisent les uns les autres, sans y faire attention, et paraissent pourtant s’entendre très bien.
L’un dira une chose dans telles circonstances, puis affirmera le contraire si les circonstances changent. L’un dira que c’est blanc, et cinq minutes plus tard, que c’est noir ; alors que l’autre dit que c’est rouge ; et personne ne semble y prend garde. On ne se soucie pas du principe de non – contradiction, de la tenue d’un discours cohérent ;
Lorsque ces mêmes personnes sont des convaincus énergiques dotés de fortes convictions intimes, persuadées d’avoir une lutte du Bien contre le Mal à mener sur cette  terre; et que, par mégarde, vous vous avisez de leur faire remarquer une contradiction ; c’est le début des problèmes ; car le gauchiste se moque totalement de la tenue d’un discours logique ; il déteste les raisonneurs, les contradicteurs. « Ils haïssent la rationalité » ; « Les faits ou les raisonnements ne modifient pas leurs croyances » dit Unabomber.- Et si vous insistez pour rétablir le bon sens ou la vérité, alors vous vous apercevez que ces mêmes personnes peuvent être très intolérantes et de mauvaise foi …  Le gauchiste se moque comme d’une guigne de la vérité, celle-ci n’est rien pour lui, elle l’indiffère, il n’en a que faire.
Mais si vous insistez, ho la la, vous commettez un crime, vous blasphémez, vous attaquez un  système ; Vous voulez avoir raison contre lui ; Mais que vient faire la raison ici ? Rétablir la justice, la vérité, dites-vous ? Mais le gauchiste s’en moque ! Il sait, lui, oui môssieur ! Il sait tout ! Son savoir est suffisant, il n’a pas besoin d’en savoir davantage, il sait tout ce qu’il a besoin de savoir ; Et ce n’est pas vous qui lui en apprendrez …. !
Mais comment cela est-il possible, vous direz-vous ? Comment est-il possible que ces gens aient raison alors qu’ils  sont incapables d’additionner 1 et 1 ? Et comment font-ils pour s’entendre ?  C’est que :

«  L’esprit de parti unit les hommes entre eux par l’intérêt d’une haine commune, mais non par l’estime ou l’attrait du cœur; il anéantit les affections qui existent dans l’âme, pour y substituer des liens formés seulement par les rapports d’opinion. L’on sait moins de gré à un homme de ce qu’il fait pour vous que pour votre cause….
Les grandes qualités d’un homme qui n’a pas la même religion politique que vous ne peuvent être comptées par ses adversaires: les torts, les crimes mêmes de ceux qui partagent votre opinion, ne vous détachent pas d’eux. » ….

« On croit se heurter contre quelque chose de physique lorsqu’on parle à des hommes qui se précipitent dans la ligne de leur opinion; ils n’entendent, ni ne voient, ni ne comprennent : avec deux ou trois raisonnements, ils font face à toutes les objections ; et lorsque ces traits lancés n’ont pas convaincu, ils ne savent plus avoir recours qu’à la persécution. »                                                                        Madame de Staël  / P 148/ De l’influence des passions

Voilà ! Si les gauchistes ne raisonnent pas, comment se trouvent-ils unis ? Par des rapports d’opinion, parce qu’ils partagent la même religion politique. Parce qu’ils sont dans la croyance : le non – pensé.
Et s’ils haissent tant la raison et la vérité, c’est qu’elles leur font avoir ces pensées dont ils ne veulent pas, bien qu’elles soient présentes :

« La conscience ne fait qu’avoir ces pensées, mais elle ne les pense pas encore, ou ne sait pas que ce sont des pensées. » Hegel.

Les gauchistes évoluent dans un monde très flou, interlope, où les non-dits sont la règle ; où chacun est censé savoir ;

« Celui qui irait demander qu’on dise ce supposé connu, ou bien serait abreuvé d’une nouvelle prolifération de formules, ou bien se verrait opposer l’appel au cœur supposé dire à l’intérieur ce qu’elles signifient, c’est-à-dire que serait avouée l’incapacité à le dire en fait. » Hegel

Dès l’instant où ces choses seraient verbalisées, le gauchiste sortirait de son monde utopique.
Sur bien d’autre points, on pourra remarquer que le gauchiste est un être primitif. Il faudrait se reporter à Levy bruhl, à Durkein, ou à Paul Jorion.
Dès l’instant où l’on aura affaire à des personnes qui se contredisent, qui tiennent un discours absurde, qui refuse la raison, une petite lumière devra s’allumer …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :