De l’hypocrisie

L’hypocrite est celui qui ment sur son caractère :

Il y a ce qu’il dit qu’il est et ce qu’il est réellement.

Il y a ce qu’il dit et ce qu’il fait.

Il a un discours et des actes contraires à ce discours. Il y a les intentions mises en avant et les intentions réelles.

Si l’hypocrite se décrit comme un type formidable, c’est qu’il sait que s’il était franc, son caractère inspirerait l’aversion; alors que s’il ment, il est estimé.  Il sait donc que ceux qui l’estiment, n’estiment que l’apparence qu’il leur présente et que cette image est un leurre.

L’hypocrite peut parler suivant son interlocuteur, suivant la morale, suivant l’opinion qu’il veut qu’on ait de lui; Puisqu’il dissocie ce qu’il fait de ce qu’il dit, c’est un bon communicant ; il sait aussi dissocier la réalité de ce qu’il en dit, afin de servir ses intérêts ; lorsque cette dissociation est réfléchie et volontaire, on se trouve face à des spécialistes de la communication :

« Il ne suffit pas que l’hypocrisie, comme on dit habituellement, fasse la preuve de son respect pour le devoir et la vertu, précisément en en prenant l’apparence et en les utilisant comme masque pour sa propre conscience tout aussi bien que pour la conscience d’autrui. »  Hegel

Rappel : Hegel fait de l’errance de la conscience à la recherche d’elle-même une dialectique entre deux consciences dont l’une est le Bien et l’autre le Mal  – (L’identique à soi et l’universel est le Bien ; le non-identique à soi et la singularité est le Mal) –  La conscience trouve en elle-même un savoir d’où découle un devoir ; un impératif, une conviction morale ; le problème est que le savoir à l’origine de cette conviction intime est vide; il n’est que la certitude d’être soi :« Je suis Je ». Pourtant la conscience projette sa conviction intime dans le monde extérieur, et prétendant incarner le Bien et l’universel, veut imposer à ce monde extérieur la reconnaissance de son existence et de sa vertu en tant qu « excellente essence » oeuvrant au bien être de l’humanité;  Le conflit des deux consciences prend différentes formes au cours de la vie; L’un des états de conscience qui marque l’évolution de l’homme est le conflit de la bonne conscience morale et de l’hypocrisie, à ce moment :

« La conviction morale en ce qu’elle est agissante s’est déterminée comme conscience universelle….pour qui le pur devoir n’est que l’universalité venue à la surface et tournée vers l’extérieur ; pour qui le devoir ne réside que dans les mots. »

On retrouve donc dans cet état de conscience, la dualité de l’hypocrisie dénonçant ce qu’elle fait et faisant ce qu’elle dénonce :

« La référence obstinée de la conscience universelle à son jugement est tout aussi peu démasquement et liquidation de l’hypocrisie. En vilipendant sa vilénie, sa bassesse, ect, elle se réclame de sa propre loi, ainsi que fait la conscience mauvaise. La loi de l’une affronte en effet, la loi de l’autre, elle légitime même au contraire celle-ci, et ce zèle fait exactement le contraire de ce qu’il estime faire. »

En exemple l’association SOS racisme qui, prenant à partie les immigrés, et désignant du doigt les français comme responsables de tous leurs maux, en raison du racisme supposé de ces français, fait ce qu’elle dénonce, en même temps, c’est-à-dire de l’incitation à la haine raciale. L’hypocrisie se permet de juger à partir de son vide intérieur :

« La conscience agissante énonce comme devoir telle activité déterminée qui est son fait, ce que ne peut lui dénier la conscience jugeante ; le devoir, quant à lui, est la forme sans contenu, susceptible d’adopter n’importe quel contenu. »

En effet le racisme ou l’écologie ne sont que les vecteurs à la mode complaisamment fournit par les médias ; il y a 400 ans, c’est la religion qui était le support de cette hypocrisie dénoncée dans le Tartuffe de Molière.

« La conscience du devoir » dit Hegel « se comporte de façon appréhensive, passive ; mais ce faisant elle est en contradiction avec elle-même comme volonté absolue du devoir, avec elle-même comme instance déterminant à partir de soi-même. »

« La conscience jugeante est elle-même basse, parce qu’elle divise l’action, et produit et maintient la non-identité de celle-ci avec elle-même. Elle est outre cela hypocrisie, parce qu’elle fait comme si ce genre de pratique jugeante était, non pas une autre manière d’être mauvais, mais la conscience juste et droite de l’action, elle se pose elle-même dans cette ineffectivité et vanité de celui qui sait toujours mieux que tout le monde, au dessus des actes rabaissés, et voudrait qu’on prenne sa parlerie ineffective pour une excellente effectivité. »

Dans cet état de conscience parole et action sont dissociés :

«  La conscience du devoir….a beau jeu de se préserver dans la pureté, étant donné qu’elle n’agit pas ; elle est l’hypocrisie qui voudrait qu’on prenne le fait de juger pour un acte effectif, et qui, plutôt que démontrer sa droiture par l’action, le fait en proclamant ses excellentes dispositions d’esprit. Elle est donc exactement faite comme celle à laquelle on fait reproche de ne placer le devoir que dans ses paroles. Dans ces deux consciences, [singulière et universelle], on a la même différence entre le côté de l’effectivité et les paroles ; dans l’une, du fait de la finalité égoïste et intéressée de l’action, dans l’autre, tout simplement parce que l’action fait défaut, alors que sa nécessité est pourtant l’énonciation même du devoir, car celui-ci sans l’acte, n’a absolument aucun sens. »  Hegel /  P 614

Jésus dans les sept malédictions aux scribes et aux pharisiens disait :

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, qui purifiez l’extérieur de la coupe et de l’écuelle, quand l’intérieur en est rempli par rapine et intempérance. »                 Saint Mathieu 23-25

« Vous de même, au-dehors, vous offrez aux yeux des hommes l’apparence de justes, mais au-dedans, vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité. »                          Saint Mathieu 23-28

On ne sait jamais qui est réellement l’hypocrite. Est-il l’extérieur de la coupe : ce qu’il dit de lui-même, cet honnête homme; ou l’intérieur de la coupe : cet homme qui vit de rapine ? En exemple, le discours des leaders de gauche consistant à se dépeindre comme des humanistes désintéressés; de belles âmes ; Et ce qu’ils sont  réellement, car si l’on y regarde de prêt, on trouve des pratiques  contraires à leurs professions de foi; Pour cette conscience qui est irresponsable :

« Les conséquences de ses actes ne sont pas pour elle ses actes eux-mêmes ; ce qui lui arrive n’est pas pour elle l’expérience de ce qu’elle est en soi. »                          Hegel / P 304

Cette dissociation qu’on trouve chez l’hypocrite peut être un symptôme de schizophrénie; esprit coupé; Mais pas toujours car la coupure de cet esprit peut se faire de mille façons différentes, les spécialistes parlent de dissociation de l’affectif, de la pensée ou de l’action.

L’hypocrisie reprochée au  pharisianisme est la culture volontaire de cette dissociation; c’est l’essence même de la religion juive – la circoncision est l’alliance de la coupure –  La pratique de la religion juive paraît produire un éclatement de l’esprit et une dispersion, de telle sorte qu’on y trouve aussi bien des escrocs que les pires criminels, des savants et des bienfaiteurs de l’humanité, c’est un lot et une religion différente, totalement, de la religion chrétienne.

Publicités

3 Comments »

  1. 1
    modele nu Says:

    un petit message pour te sire que ton blog est trèsd plaisant !

  2. 2
    antidragon Says:

    Hé bien merci modèle nu

  3. 3
    sabine Says:

    merci ce fut un plaisir de te lire


RSS Feed for this entry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :