Adoubement- II

Aussi longtemps que les médias dénigreront les Français, la droite nationale ne sera pas présentable, elle sera le canard boiteux, le fils dégénéré, le mouton noir, « mood in his face, a big disgrace ! » Ceci est le résultat de décennies de calomnie ; et une démonstration à contrario du pouvoir politique des médias. Ils savent que s’ils invitaient la droite nationale sur les plateaux TV, ils la feraient monter dans les sondages.

Ce que les médias font avec les français : les disqualifier et les  « estranger » ; ils font l’inverse avec les étrangers ; ils les adoubent, ils en font des citoyens français. En choisissant de donner prioritairement la parole à l’extrême gauche et aux immigrés, les médias leur donne l’aval, les légitimisent.

Je ne connais pas les mots correspondants aux définitions suivantes, évidemment ni les médias ni les autorités ne fourniront ces mots ; s’ils les donnaient, les français verraient clair dans leur jeu, et ces cérémonies ayant été occultées afin de produire la dégénérescence et l’anomie, on aurait par cette connaissance le moyen de la régénération. Nous avons un trou dans le signifiant, c’est-à-dire des choses ayant du sens, mais pas de nom pour les qualifier, pour les nommer. On pourrait baptiser les actions suivantes à l’aide de traductions grecques et latines, c’est un travail de grammairien.

Adouber c’est remettre solennellement au chevalier ses armes et son armure. On peut lui donner pour définition générale :

« Cérémonie d’investiture par laquelle une personne représentative, ayant l’autorité légitime pour le faire, intègre une personne étrangère dans sa communauté. »

Etrangère au sens large.

Communauté au sens large.

*  Ça peut être un accueil amical, une bienvenue, vous faites partie de la communauté, vous avez les mêmes droits que tout un chacun ici.

*  Ça peut être un synonyme d’hospitalité :

Tu es chez toi, tu fais partie de la famille, tu es mon invité, que personne ne te manque de respect, tu es sous ma protection.

Question : quel est le nom de cette autorité qui parle et agit au nom des autres et qui a la légitimité à le faire ?

Les médias, actuellement, détiennent ce pouvoir.

*  Ou bien : introduire une personne dans un cercle d’amis. La faire entrer dans un groupe constitué. Autoriser ou refuser l’entrée comme le fait le videur d’une boite de nuit.

*  Et encore, lorsqu’une personne cherche à faire ami-ami avec une autre personne, elle a besoin, à un moment donné d’une reconnaissance, d’une autorisation qu’on lui accorde ou non.

Quel est le nom de l’espèce d’acquiescement de l’esprit par lequel on donne son accord à quelque chose ?

Il y a des personnes ayant besoin d’une reconnaissance ; par la société par exemple ; Quel est le nom de l’action par laquelle est accordé cette reconnaissance ?

Une fois cette action nommée on peut jouer avec : on peut l’accorder, la refuser …

Ou encore ; lorsqu’une une personne cherche à entrer en relation avec une autre personne, ou bien elle est rejetée, on bien elle est tenue à distance, ou bien elle est suspendue en attente sur le seuil de la porte, ou bien il y a une action par laquelle on la fait entrer.

Lorsqu’une femme obtient qu’on lui montre qu’elle plait, c’est cette chose qu’elle obtient, si c’est ce qu’elle désirait; La flatterie a cet effet parfois.

Cette chose peut-être arrachée, volée, usurpée, obtenue contre le gré. C’est une chose qui s’accorde, se refuse, se dérobe, s’approprie aux dépens…car cette chose obtenue ouvre des droits.

Dans toute relation il faut saisir « le….ou la….. ion »  cette actION, cette reconnaissance, cet acquiescement,  si ça se fait, si ça ne se fait pas, et surtout pourquoi et comment cela se fait. Cette action de reconnaissance peut être l’effectivation de Hegel, une opération qui touche la conscience, si cette action active un je-ne-sais quoi dans la conscience, on l’appellera activation.  Elle peut aussi être d’ordre social, la réception d’une charge, d’une autorité, à travers une remise publique et solennelle de légitimité, comme par exemple le passage d’un grade à un grade supérieur à l’armée.

Si les français sont disqualifiés, ce n’est pas seulement en raison du dénigrement, mais aussi parce qu’il n’y a pas « le….?ou la…? », cette action de reconnaissance de la part des gens représentatifs, ou l’espèce de rite initiatique qui les fait entrer de plein pied et de plein droit dans le monde « autorisé ».

Cette chose, cette reconnaissance peut être donnée par les parents,  par la société, ou par une génération à la suivante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :