Les adoubements

et disqualifications

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les pouvoirs publics ont décidé de disqualifier les Français : d’en faire des étrangers dans leur propre pays, de leur retirer leurs droits naturels, voilà le but recherché derrière les prétextes humanistes avancés. En dénigrant sans arrêt les Français, les pouvoirs publics les délégitimisent, leur retirent toute prétention dans leur propre pays, en résumé, selon les pouvoirs publics, les Français sont  :  » des beaufs alcooliques, idiots, racistes, leur religion est débile, ils ont un passé honteux d’esclavagistes, d’exploiteurs colonialistes, qui, avant 1789, vivaient sous la domination de tyrans, dans l’obscurantisme et la noirceur.  »  : Ils n’ont donc aucun droit dans leur propre pays, voici ce qui doit être entendu et voilà la nouvelle élévation spirituelle enseignée aux Français : « Vous êtes des moins-que-rien ! » Le but de cette doxa est de fabriquer des loosers, des vaincus, des gens qui ont renoncé à se battre, il s’agit de tuer dans l’œuf toute volonté de rébellion.

Cette disqualification se fait à plusieurs niveaux, à l’école, par la police, et dans les médias. A l’école en enseignant une histoire fausse dénigrant le passé;  en donnant un lait empoissonné aux enfants ; en leur inculquant des principes faux comme l’identité homme-femme, la disqualification est alors une conséquence résultant de l’ignorance. Par la police, en promouvant des personnes trop autoritaires, ayant une revanche à prendre ou cherchant une reconnaissance publique indue, des hommes qui ne sont pas simplement amoureux  des  « effets extérieurs de l’obéissance des hommes, séparés de la vue de leurs pensées», mais des ambitieux qui «veulent commander à des hommes» et dont le «plaisir consiste dans la vue des mouvements de crainte et d’admiration qu’ils excitent dans les autres. » La sélection ne se fait pas au mérite, mais au caractère, sont choisis les personnes qui « veulent exciter des mouvements de terreur, de respect et d’abaissement sous leur grandeur, et des idées conformes à ces jugements par lesquels on les regarde comme puissants. » car ces personnes plaçant leur bonheur dans les pensées d’autrui et s’estimant elles-mêmes en fonction des mouvements de crainte qu’elles excitent, trouvent leur plaisir dans ce beau rôle. Les hommes, dit Aristote, font le mal pour deux raisons : gain ou plaisir, ici les deux motivations sont réunies.

Du plaisir. Aristote,

« Le désir est une impulsion vers l’agréable »

« Vaincre est agréable, non seulement pour les ambitieux, mais pour tout le monde, car il se produit  une imagination de supériorité »

« De même; les honneurs et la bonne réputation sont parmi les choses agréables, parce que chacun imagine qu’il possède les qualités de l’homme de bien, surtout quand ceux qu’il tient pour véridiques l’affirment. »

« En outre, comme les hommes sont la plupart du temps ambitieux, il est nécessairement agréable de censurer le prochain et de lui commander. »                                           Rhétorique; Livre 1:

Il serait utile de faire une analyse structurelle, qui mettrait en rapport le rôle social des fonctionnaires avec le caractère des hommes remplissant ces rôles, comme le fait Lavau, même s’il est désinformé à propos de l’inquisition, il a raison dans l’esprit :

« La Sainte Inquisition sous les rois Très Catholiques a fonctionné avec peu de sadiques vraiment maladifs : essentiellement le Grand Inquisiteur. Pour le reste, les carriéristes ont suffi presque partout. Opportunistes, les carriéristes ont flairé où étaient les carrières sûres et juteuses : dans l’administration royale. Le roi avait besoin de terroristes assis, pour terroriser son peuple, ils ont fait carrière dans le terrorisme assis, sans autres scrupules ni “états d’âme. »

La disqualification des Français passe donc ensuite par les médias, elle est peu visible car les journalistes n’expriment pas eux-mêmes leurs opinions, ils invitent sur les plateaux TV des porte-parole, des personnes qui expriment leurs idées à leur place. Pour les autres moyens, ils ont été exposés ailleurs.

Or, pour en venir au point central, cette disqualification des français, leur estrangéation – ce procédé qui vise à en faire des étrangers dans leur propre pays, à nier leurs droits de citoyens vivant sur la terre de leurs ancêtres – cette déligitimisation se fait en parallèle avec l’adoubement d’étrangers dont on fait des citoyens français avec tous les avantages financiers y afférant, mais en outre, ils sont invités dans les émissions TV, on leur demande leurs avis à propos des indigènes de ce pays(les Français), on leur donne des postes dans l’administration: ON LES ADOUBE, on leur accorde des privilèges, par une promotion scolaire passant par la discrimination aux dépends de français, qui se trouvent ainsi dépouillés indirectement de leurs biens et de leurs droits.

Lorsque des associations soutiennent des étrangers en situation illégale, et exigent qu’il leur soit donné des papiers en faisant des citoyens Français,  ces associations cherchent à adouber ces étrangers; elles usurpent ainsi un droit fondamental, celui du peuple Français, qui seul détient le pouvoir d’accorder la citoyenneté Française (dans une démocratie réelle). Ces associations sont dans l’illégalité, elles s’expriment en nom et place des Français, elles s’approprient un droit d’état qu’elles n’ont pas, elles piétinent la démocratie. C’est une usurpation d’identité, celle du peuple français, de ses représentants et de l’état censé les représenter. Pour parvenir à ce point d’inertie, il a fallut faire accepter l’inacceptable aux Français, d’où la propagande et les autres procédés visant à les asservir et à les disqualifier à leurs propres yeux.

Le système est structuré de telle sorte qu’il n’y ait jamais d’adoubement, de transmission de légitimité, d’un Français à un autre Français ; D’un Français appartenant à la génération 40-60, détenteur d’une autorité quelconque mais reconnue par l’ensemble de l’opinion, à un Français de la génération 15-25, car c’est à ce moment que les procédés d’adoubement ont lieu et sont le plus nécessaire et les plus efficaces. Le système scolaire organise bien des épreuves qui sont censées valoir initiation, mais le diplôme est un fétiche vide qui ne remplit pas de rôle d’adoubement; L’armée qui était censée faire des enfants des hommes, n’était que la continuation de l’école par d’autres moyens, mais visait toujours à la veautisation des français.

Ces problèmes d’adoubement sont typiquement de l’ordre du religieux.

***

Mes posts sont des accusations à charge contre le système, mais le procès en biennitude est la doxa, que tout le monde connaît, et qui n’a pas besoin d’être répété ici.

Looser : avec deux O pour rendre la sonorité équivalente. Loser : perdant. Loose : détendu, lâche, flottant, relaché.

Lavau : le site est intéressant par l’élaboration de concepts sociaux originaux.

http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/index_psycho.html

***

Quel est mot dont la définition est : acte par lequel est donné la citoyenneté d’un pays ? Adouber, c’est remettre solennellement ses armes et armures au chevalier. L’acte qui consiste à inviter une personne sur les plateaux TV pour qu’elle s’exprime devant les français, l’air de dire: vous êtes le bienvenu, vous êtes chez vous, vous avez le droit, est une forme d’adoubement, mais les mots manquent pour exprimer l’acte dans la langue française.

Adoubement de Lancelot

Adoubement de Lancelot

Publicités

2 Comments »

  1. 1
    oim le foaux Says:

    Les mots «Amérique» et «américain» furent dépouillés de tout sens spirituel-national, et reçurent un sens purement idéologique. Quiconque venait en Amérique était ipso facto un Américain, sans se préoccuper du fait qu’il avait conservé sa propre langue, vécu dans son propre groupe racial-national, cultivé ses vieux liens avec la Russie, l’Europe du sud-est, ou la Méditerranée orientale, et avait une relation purement économique avec l’Amérique. Les Américains d’origine native, cependant, représentants devant l’histoire de la nouvelle unité de la Civilisation Occidentale appelée Peuple américain, n’étaient pas ipso facto des Américains. S’ils nourrissaient un sentiment national exclusif, ils étaient «non-américains». Cette inversion des valeurs accompagne invariablement la Déformation de la Culture, et représente une nécessité vitale supra-personnelle pour l’élément déformeur de Culture. Les valeurs de la Culture-hôte, ou de la colonie-hôte, sont hostiles à la vie du déformeur de Culture, et pour lui les adopter reviendrait à disparaître en tant qu’unité supérieure. L’assimilation des Juifs signifierait qu’il n’y aurait plus d’Idée Juive, de Culture-Etat-Nation-Peuple-Religion-Race juive. En combattant les sentiments nationalistes en Amérique, l’Idée Juive combat pour son existence future parmi la Civilisation Occidentale hostile. C’est un hommage à l’habileté politique des leaders de la Juiverie qu’ils furent capables au 20ème siècle d’identifier leur Idée Juive avec l’Amérique, et d’étiqueter le nationalisme de l’Amérique avec le terme «non-américain».

    http://www.library.flawlesslogic.com/yockey_7fr.htm
    faites le parallele !

  2. 2
    antidragon Says:

    Oim,
    Le milieu nationaliste connaît bien le rôle que joue le lobby juif actuellement.
    Le système ne se soutient que parce que des Français de souche lui apportent leur concours pour diverses raisons. La sortie du système à mon avis se fera par une apposition (euphémisme) de points de vue entre les Français patriotes et ces Français qui soutiennent le système; par une sécession.
    Il faudra d’abord une radicalisation et une identification des forces en présence. Nous avons davantage de légitimité lorsque nous nous adressons à des Français qu’à des personnes qui n’ont rien à faire de nous.
    Ma stratégie c’est plutôt celle-ci, qui reste dans un cadre légal autant que possible, plutôt que l’attaque frontale contre des communautés présentes en France, car dans ce cas on se fait deux ennemis, dont l’un est le système qui poignarde dans le dos. J’ai choisis pour stratégie l’attaque du système, le reste devrait tomber de lui-même sans ce soutien, elle est en complément d’autres stratégies développées sur le Net.

    Les juifs, les blacks en France, les arabes m’intéressent très moyennement, et uniquement dans la mesure de leur pouvoir de nuisance. Merci pour le lien et l’analyse jointe, je suis tout ce qui se dit et se passe à droite, à gauche. Les choses évoluent dans une course de vitesse entre deux camps opposés, de la rapidité des uns et des autres dépendra la suite.


RSS Feed for this entry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :