Détruire les préventions

Rhétorique: Recettes; Calmer les passions.

«Si le public est défavorablement prévenu, les préventions portent nécessairement soit sur la personne de l’orateur, soit sur l’affaire dont il parle, soit sur le discours. En outre ces préventions proviennent soit du présent, soit du passé. Dans le cas de la prévention venant du passé, si l’on est soupçonné de quelque mauvaise action, il faut utiliser d’abord l’anticipation à l’adresse des auditeurs et dire : « Je n’ignore pas moi-même les préventions dont je suis victime, mais je vais démontrer que ces préventions sont mensongères. » Il te faut ensuite, dans l’exorde, présenter succinctement une défense, si tu as quelque chose à dire en ta faveur, et discréditer les jugements. Car nécessairement, que les préventions soient en rapport avec une affaire publique ou privée, ou bien un procès a eut lieu ou bien il doit avoir lieu, ou bien les personnes qui ont porté l’accusation refusent d’aller en justice. Il faut dire alors que le procès a été injuste, et que nous avons été victime d’une cabale fomentée par nos ennemis. Si c’est impossible, il faut dire que l’infortune subie à ce moment-là est suffisante et qu’il est juste, quand une affaire a déjà été jugée, qu’on cesse d’être en but à des préventions défavorables pour les mêmes faits. Si le procès est en attente, il faut dire que tu es prêt à soumettre tout de suite les préventions qui pèsent sur toi au jugement de la présente assemblée et que, au cas où tu serais convaincu d’avoir commis quelque délit à l’encontre de la cité, tu te condamnes toi-même à la peine de mort. Si les personnes qui nous ont mis en cause ne nous poursuivent pas en justice, il faut faire de ce fait lui-même le signe d’une fausseté de leurs imputations, car il paraîtra invraisemblable qu’après avoir porté des accusations fondées, on ne veuille pas intenter de procès. Il faut aussi dans tous les cas condamner la calomnie, en montrant que c’est une chose terrible, qui atteint tout le monde, et qui cause de nombreux maux. Il faut faire apparaître également que beaucoup de gens déjà ont été brisés par la calomnie. Il faut aussi expliquer qu’il est sot, quand on délibère pour le bien public, de s’indigner du fait des calomnies de quelques uns. Il faut aussi promettre de démontrer la justice, l’utilité et la beauté de ce que tu t’es engagé à conseiller.

Voilà de quelle manière les victimes de préventions défavorables issues du passé doivent, dans les discours au peuple, détruire ces préventions.»

Rhétorique à Alexandre; Pseudo Aristote

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :