III. Le corps enseignant

La France est une oligarchie.

Le dressage à l’obéissance à la hiérarchie se fait par les instituteurs et les professeurs qui se comportent en laquais serviles et empressé de leurs maîtres. Ils prennent l’ouvrage qui leur est confié très à cœur; Le sérieux et l’application qu’ils y mettent leurrent les enfants qui croient à l’importance de ce qui leur est enseigné.

Il faut faire croire au peuple et aux enfants que le système leur donne une formation de haut niveau, la meilleure qui soit, et il faut « tenir » les enfants tout le temps de leur enfance. On les oblige donc à aller à l’école et on les  maintient dans le silence, l’immobilisme et la passivité afin qu’ils ne puisent faire leurs propres expériences. On occupe leurs esprits avec des mathématiques ou de la physique, en leur faisant croire que ce sont des choses importantes, il faut éviter qu’ils ne réfléchissent et n’aient de mauvaises pensées.

Ainsi les enfants n’apprennent que ce qui leur sera néfaste; A la sortie de l’école, ce sont des esclaves ignorants; Si quelques-uns  s’aperçoivent qu’il y a comme un vide, un quelque chose de bizarre, ils sont incapables de l’exprimer, de le verbaliser.

L’important ici, ce n’est pas seulement de former des Ilotes, mais de leur retirer tout moyen de comprendre le système, et de le comprendre dans l’espace d’une vie.

Dans cette hypothèse (oligarchie bourgeoise), on aurait bien une lutte des classes, une lutte invisible, entre riches et pauvres, et c’est l’éducation nationale qui en serait chargée. Celle-ci étant une entreprise destinée à livrer le peuple pieds et poings liés à la bourgeoise, à  former la chair a canon destiné à la servir, travaillant depuis deux siècles à aliéner et tromper le peuple avec un zèle incroyable tout en prétendant l’éclairer et l’instruire.

Ces professeurs, ces êtres étranges qui croient ou font semblant de croire à l’importance et la grandeur de leur métier, et qui ignorent ou font semblant d’ignorer leur rôle réel : Sont-ils sincères dans leur volonté d’instruire le peuple ? Sont-ils stupides ? Sont-ils fous ? Sont-ils complices ? Sont-ils cyniques ? Sont-ils intéressés ? Doit-on douter de la moralité du corps enseignant ? Ou de sa santé mentale ?

Sont-ils des pharisiens conciliant, à la fois, leur prétention à l’intérêt des enfants, à leur utilité sociale, et ayant des pratiques en opposition avec leurs paroles ? Hypocrisie : une moralité qui n’est que prétention toute en parole ? Comment des gens qui sont professeurs depuis plusieurs générations peuvent-il être les laquais des oligarques, tout en prétendant être de gauche, du coté du peuple, tout en abrutissant ce peuple ?

Il y a quelque chose dans le corps enseignant qui tient ou de la folie pure ou de la trahison de Juda. Même Unabomber, qui est américain, a remarqué cette tendance :

« L’histoire des révolutions du passé (la révolution française, la révolution russe de 1917, la révolution cubaine) se ramène à celle de la trahison qu’ont toujours perpétrée les gens de gauche, qu’ils s’appellent Robespierre, Lénine ou Castro. Dans un premier temps ils paraissent d’accord avec les objectifs révolutionnaires, mais ils les détournent dès qu’ils en trouvent l’occasion et finissent par imposer une dictature plus sanglante que celle qu’ils ont contribués à renverser. C’est la raison pour laquelle  « la gauche représente un danger. » »                                               Manifeste Unabomber

« Ils tirent leur patrie des mains des tyrans, pour l’opprimer eux-mêmes »  Fielding

Pourquoi nos élites prêchent-elles la démocratie et veulent-elles imposer ce modèle du Bien au monde entier ? C’est que la démocratie ne distingue pas les citoyens les uns des autres, en raison de leur race ou leur religion; Ainsi une faction peut infiltrer l’état et en prendre le contrôle total, le mettre au service de ses intérêts exclusifs, tout en racontant au peuple qu’il vit en démocratie. Qui prouvera le contraire puisque la faction contrôle même les médias publics. Ce moyen utilisé c’est le coup d’état !

***************************************************************

Les personnes qui doutent ou qui pensent que je suis excessif, peuvent lire les dix premières pages de ce livre : http://www.scribd.com/doc/19891521/Blumchen-Isaac-Urbain-Gohier-Le-droit-de-la-race-superieure

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :