Histoire de la propagande à l’école

L’école disciplinaire pour former des petits soldats

Il est désormais bien établi que l’Éducation Nationale est devenue un instrument de propagande pour l’immigration, le métissage et la repentance. Dans son livre Education, Free and Compulsory, l’historien Murray Rothbard explique qu’il en a toujours été ainsi, depuis l’origine même de l’Éducation Nationale. La seule chose qui ait changé au fil du temps, c’est l’orientation idéologique de cette propagande : elle a effectué un virage à 180 degrés entre 1881 et 2009.

Tout comme l’autoritarisme et l’absolutisme prussiens avaient été puissamment stimulés par la défaite face à Napoléon Ier, de même l’autoritarisme et le dirigisme en France furent inspirés par la victoire de la Prusse en 1871. Les victoires prussiennes furent considérées comme les victoires de l’armée prussienne et du maître d’école prussien, et la France, motivée par la soif de revanche, se mit à conformer ses propres institutions au modèle prussien. (…) Les demandes pour une éducation obligatoire naquirent du désir de revanche militaire. Comme le dit l’influent politicien Gambetta : « Le vrai vainqueur à Sedan fut l’instituteur prussien ; c’est à l’instituteur français de gagner la prochaine guerre. »

L’article en entier sur FDESOUCHE :

Histoire de la propagande à l’école : François Desouche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :