Exemples de mesures oligarchiques

V. La France est une oligarchie

J’étais en vacances cet été le long de la côte atlantique. Ce que l’on remarque, c’est qu’il n’y a plus de camions aménagés, on ne voit plus que des camping-cars à 50 000 euros. Les contrôles techniques ont obligés à mettre à la casse les véhicules âgés aménagés en camping-cars. Le but des contrôles techniques n’est pas d’assurer la sécurité des français ou d’éviter que des épaves ne roulent sur la route, mais d’obliger les français à changer de véhicule pour en acheter un neuf. La fin poursuivie est de remplir les carnets de commande des industriels et d’appauvrir le peuple, car c’est lui qui paye.

Ce que l’on remarque ensuite, c’est que les camping-cars n’ont pas accès à la plupart des parkings : hauteurs limité. Ils  ne peuvent pas stationner le long des plages, c’est interdit, la bourgeoisie ayant acheté des villas et voulant jouir toute l’année de la  vue sur mer, a privatisé les bords de mer. Certaines rues sont interdites de circulation. Dans certaines villes ainsi qu’à la compagne, le stationnement de nuit des camping-cars est interdit le long des plages. Les maires et les préfets ont privatisé le territoire.

Dans une oligarchie tout est rapporté à des questions d’argent, tout est subordonné aux intérêts d’une minorité. Les personnes qui partent en vacances en camping-cars ne sont pas des clients intéressants pour la bourgeoisie, elle créé donc des conditions  telles que les vacances en C-C soient contraignantes : pas d’accès aux plages, aux centres ville, e c t . Les intérêts privilégiés sont ceux des  propriétaires de campings, d’hôtels et de restaurants. Si nous étions dans une véritable démocratie, ce n’est pas cet  intérêt unique qui serait pris en compte, mais la liberté pour les français de partir en vacance, comme bon leur semble et à moindre coût s’ils le souhaitent. La bourgeoisie sait être anti libérale, elle n’hésite pas à défendre ses intérêts contre l’intérêt général. Par la recherche unique de ses intérêts, elle sclérose le pays et ne produit que médiocrité ; l’argent épargné irait ailleurs, mais l’obligerait à se recycler.

Gustave Lebon, dans la psychologie des foules remarquait déjà vers 1900:

« En haut, notre bourgeoisie frivole, à la fois septique et crédule, imprégnée d’une confiance superstitieuse dans l’état providence, que cependant elle fronde sans cesse, inculpant toujours le gouvernement de ses propres fautes et incapable de rien entreprendre sans intervention de l’autorité. »

Le même constat peut être fait pour tout ce qui touche à l’automobile. Il s’agit de  remplir les carnets de commande des industriels en opprimant le peuple. « Grâce » au permis à point, on organise des stages à 250 euros les trois jours, afin que les citoyens récupèrent le droit de circuler librement, tout ceci pour du bla-bla moralisateur, l’argent finissant dans la poche de quelque bourgeois.

Il est probable que ces lois soient proposées par cette même bourgeoisie, imitant ce qui se fait dans d’autre pays, et faisant ensuite pression sur les députés.

Même chose pour le marché des radars et le  recouvrement des PV.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :