Mai 68, Révolution par la « Loi du cœur » ?

La loi qui fait face à la loi du cœur est séparée du cœur et libre pour elle-même.  L’humanité qui relève d’elle ne vit pas dans l’unité, dispensatrice de bonheur, de la loi avec le cœur, mais, ou bien dans une séparation et souffrance cruelle, ou bien, pour le moins, dans la privation de la jouissance de soi-même lorsqu’on suit la loi, et dans le manque de conscience de son excellence propre lorsqu’on la transgresse. Parce que cet ordre divin et humain, détenteur de la puissance dont il vient d’être question, est séparé du cœur, il est pour celui-ci une apparence qui doit perdre ce qui est encore associé à elle, à savoir la puissance et l’effectivité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :