Les constitutions; Aristote; Politique

TROIS CONSTITUTIONS PURES

Nous appelons d’ordinaire royauté celle des monarchies qui a en vue l’intérêt général et aristocratie, le gouvernement d’un petit nombre, mais non d’une seule personne, soit parce que les meilleurs ont le pouvoir, soit parce que leur pouvoir a pour objet le plus grand bien de la cité et de ses membres; quand la masse gouverne la cité en vue de l’intérêt général, on donne à ce gouvernement le nom de politie, qui est commun à toutes les constitutions; et c’est avec raison, car il est possible qu’un individu ou un petit nombre se distingue par sa vertu, mais dès qu’il s’agit d’un grand nombre, il lui est bien difficile de viser la perfection en toute sorte de vertu, sinon tout au plus en vertu guerrière […].

Les déviations qui correspondent aux constitutions énumérées sont la tyrannie, déviation de la royauté, l‘oligarchie, de l’aristocratie, la démocratie, de la “politie. La tyrannie est une monarchie qui a pour objet l’intérêt du monarque; l’oligarchie a pour objet l’intérêt des riches; la démocratie, celui des pauvres; mais aucun de ces gouvernements ne vise à servir l’intérêt commun.”

Ci-dessous le même texte traduit différemment, à partir du §2 :


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :