La stratégie du désordre –

Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste

Les Américains (des Etats-Unis) appliquent la stratégie du désordre depuis un certain nombre d’années. C’est une idée défendue à l’origine par les dirigeants du parti Démocrate qui n’acceptent plus que des régimes forts amis dirigent un certain nombre de pays comme c’était le cas jadis.

Ils préfèrent favoriser l’arrivée au pouvoir d’opposants anti-américains (dans le cadre de la logique dite paradoxale), mais ils les affaiblissent en créant un certain désordre dans ces pays.

*

La stratégie du désordre est appliquée en Iran depuis la fin des années 70, et c’est peut-être là qu’elle a commencé à être mise en œuvre pour la première fois.

Les Américains, sous la présidence du Démocrate Carter, ont favorisé l’éviction du Shah et la prise du pouvoir par Khomeyni avec l’appui des Français qui ont joué le rôle indispensable d’idiots utiles (selon l’expression consacrée) avec Valéry Giscard (d’Estaing).

*

Par ailleurs, les Américains interviennent (curieusement directement et très énergiquement) pour que l’Union Européenne accepte en son sein la Turquie, ce qui affaiblira l’Europe en y facilitant l’intégration de 70 millions de Musulmans turcs qui y créeront un grand désordre ingérable à terme.

*

La stratégie du désordre est appliquée en Europe : les Américains ont réussi à convaincre les Européens de mettre en place l’Union Européenne qui a la prétention d’être une nation née de l’élargissement de la Communauté Européenne mais qui est un monstre institutionnel totalement inefficace qui affaiblit considérablement les pays européens dont les entreprises sont pourtant très performantes.

*

La stratégie du désordre est appliquée en Suisse car les Américains veulent affaiblir la puissance financière totalement incontrôlable de ce petit pays libéral très indépendant.

Là encore, la gauche européenne fournit l’armée d’idiots qui leur sont utiles rouges-verts : ainsi par exemple, des dirigeants du Parti Socialiste français sont intervenus pour essayer de mettre fin aux avantages fiscaux dont bénéficient les capitaux qui y sont placés, les militants européens appuient les revendications contestatrices de citoyens helvétiques en sapant les fondements mêmes de leur nation.

La Suisse était un pays propre en ordre selon l’expression typiquement romande.
La stratégie du désordre y crée un
désordre grandissant et durable.

*

La stratégie du désordre est facilement appliquée en Russie avec les anciens communistes restés au pouvoir, mal reconvertis dans une apparence d’économie de marché.
Le désordre y règnera longtemps. Grâce à eux, le maintien d’un potentiel de dangerosité russe permet de justifier la poursuite de programmes militaires américains de grande envergure, ce qui permet aux Etats-Unis de maintenir leur avance dans ces technologies de pointe, pour la plus grande satisfaction de leurs militaires et de leurs entreprises du secteur de la défense.

*

En Amérique centrale et du Sud :

Le contrôle de ressources naturelles par les Américains (du moins par certaines de leurs entreprises) ne présente plus d’intérêt. Les gouvernements de ces pays peuvent donc rester hostiles aux Américains (des Etats-Unis) sans leur porter préjudice.

Bien mieux : la faible croissance de ces pays d’Amérique centrale et du Sud accentue les difficultés économiques de la population dont le niveau de vie s’améliore peu ou pas en adoptant des politiques économiques antilibérales, ce qui décrédibilisera finalement ces gouvernements de gauche.

A terme, la stratégie du désordre est donc gagnante pour les Américains et le capitalisme libéral qui gagneront ainsi la guerre des idées !

*

Les peuples sont finalement les grandes victimes consentantes de cette stratégie du désordre.
En effet, les Américains n’imposent plus leurs propres amis : ils incitent leurs ennemis (la gauche plurielle, les Islamistes) à prendre le pouvoir et à commettre les erreurs qu’ils ne devraient pas commettre.

Le cynisme des Démocrates n’a aucune limite. Ils imposent leur conception du politiquement correct. Les Républicains ne font rien pour s’y opposer.

Cette stratégie du désordre doit être dénoncée et combattue par les défenseurs de la liberté dans le monde.

Lisez l’article en entier :

viaLa stratégie du désordre – Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste.

***

Il était de notoriété publique que les gens de gauche était des idiots utiles du capital, ils ont fait plus de dégâts qu’une armée.  Leur action est toujours aussi délétère pour le peuple Français.

L’extrême gauche reste une force à craindre avec 10 % de la jeunesse qui a voté pour le NPA, voir sondage élection, mais il y a  d’autres forces idiote utiles, le féminisme et les femmes qui le soutiennent en sont une.

Le pouvoir, par l’intermédiaire des médias, mobilisent les forces mauvaises et obscures qui existent dans toute société, pour dissoudre les forces qui s’opposent à sa volonté.

Lorsque François Fillon déclare:  » Vous comprenez vu le niveau auquel se trouve le Front national, il convient de ménager les intérêts de la CGT « .  Il avoue l’alliance ou l’instrumentalisation de l’extrême gauche pour contrer les légitimes aspirations du peuple français.

Fillon continue cette tradition Gauliste qui consiste à armer les ennemis de ses ennemis, ou plutôt à armer les ennemis des  personnes qui osent s’opposer à ses ambitions personnelles.

Publicités

1 Comment »

  1. 1
    oim Says:

    Je me suis beaucoup intéressé à l’histoire ancienne à une certaine époque et en ai conçu une grande admiration pour les Egyptiens, les Grecs, les Romains et même les Chinois. Bien sûr rien n’est parfait, ce ne sont que des hommes, mais le positif l’emporte largement sur le négatif dans leur cas.
    Par contre je ne comprends toujours pas le mensonge de l’Histoire officielle au sujet des arabes, puis par extension des musulmans. Sans pratiquement rien faire sinon tuer ou menacer, ils se sont tout approprié avec arrogance… et ils continuent, du moins ils essaient…
    Il faudra peut-être un jour rétablir la vérité.
    Mais lisez plutôt ceci… qui n’est pas du tout l’Histoire officielle, mais l’HITOIRE, tout simplement :
    An 711 après Jésus-Christ…
    Au sud de l’Espagne un royaume wisigoth, vassal de Byzance depuis plus de 500 ans, brille de tous ses feux : la Bétique, la superbe Bétique.
    C’est, après Byzance, la région la plus prospère et la plus civilisée du bassin méditerranéen. On y trouve des bibliothèques privées, d’immenses bibliothèques municipales comme celle de Cordoue, des routes, des ponts, des aqueducs, des systèmes d’irrigation, des thermes… on y exploite le charbon, le fer, le cuivre, le plomb, l’étain.
    Les forges de Tolède fabriquent le meilleur acier d’Europe et les céramiques héritées des artisans byzantins comptent parmi les plus belles.
    En architecture les wisigoths utilisent l’ « arc outrepassé », très élégant et la « manpostéria » (une façade extérieure de pierres de taille, parfaite, tandis que l’intérieur est empli de tout-venant)… mais… mais le roi Witiza meurt… et comme chez les wisigoths la monarchie est élective, on élit un nouveau roi, Rodrigue, qui s’installe.
    La jeune veuve du roi Witiza fort dépitée, complote pour renverser Rodrigue. Quelques seigneurs lui sont restés fidèles, mais ce n’est pas assez. Il lui faut des forces supplémentaires…
    De l’autre côté de la méditerranée vivotent des berbères très frustres, fraîchement islamisés. La reine Witiza leur envoie un émissaire. C’est d’accord. Ils offrent 400 soldats, mais comme ils n’ont pas de bateau, les wisigoths viendront les chercher…
    La reine réunit ses troupes, 3 000 hommes, ce qui est beaucoup pour l’époque, l’Espagne d’alors comptant à peine 6 millions d’habitants. Si l’on ajoute les 400 hommes qui doivent venir en renfort… sans compter l’effet de surprise, la reine devrait arriver à ses fins.
    Donc le jour J arrive, et pendant que la reine Witiza fait avancer ses troupes, on va chercher les renforts. Les 400 hommes sont maintenant 3000. Ils se sont retournés contre les wisigoths et ont obligé les capitaines à retourner de l’autre côté et à faire plusieurs va et vient.
    Ils arrivent. La reine engage durement la bataille. Les renforts attendent, puis soudain, attaquent ce qui reste des troupes de la reine, usurpent la victoire. Rodrigue meurt.
    Peu après les arabes plus organisés et impitoyables s’engouffreront dans la brèche.
    Un peu plus tard, en 732 (en fait 733) les francs les attendent dans la plaine de Vouillé, près de Poitiers.
    L’armée d’Abder Raman II se compose de 16 000 hommes : 2 000 arabes, 6 000 juifs, 8 000 berbères.
    L’armée franque compte 10 000 hommes.
    Ces deux armées sont très importantes pour l’époque. La Gaule à peine « francisée » comptant moins de 8 millions d’habitants.
    Les soldats arabes utilisent des boucliers francs, des épées germaniques, des lances en roseau égyptiennes, des casques de cuir hindous.
    Les soldats francs, lances franques, casques de fer francs, armures de fer franques, épées franques, boucliers francs, sont lourdement armés.
    Si l’armée franque est beaucoup moins nombreuse, sa cavalerie a un gros avantage. Elle utilise les étriers. Etriers que personne n’a encore fabriqués pour les arabes.
    Dès les premières minutes, leur cavalerie pourtant plus nombreuse est percutée, culbutée, écrasée, laminée et Abder Raman II tué. C’est la déroute totale. Ils retournent en Espagne. Pauvre Espagne !
    Leur domination pendant près de 8 siècles va être une véritable horreur :
    Le musulman ne doit pas travailler, ne paie pas d’impôt, n’est pas tenu de donner un fils à l’armée.
    Les juifs arrivent en grand nombre… commerçants hors pair. Le marché des esclaves est presque tout entier entre leurs mains. Dans le seul port d’Alméria par exemple sont vendus chaque année plus de 150 000 esclaves razziés un peu partout dans les villages côtiers de la méditerranée.
    La domination arabe… parlons-en !…
    Tel petit chef local exige une vierge de moins de 14 ans par jour, que les notables d’un village lui apportent en grande pompe. Une fois violée on lui coupe la tête que l’on jette dans la piscine.
    Tel autre chefaillon va brûler toutes les forêts, tel autre… bref, j’arrête, cela dépasse l’imagination…
    Leur principale occupation va être de tuer, rançonner, terroriser, tout faire pour paralyser de peur les populations afin de mieux les utiliser.
    Toute l’élite, comme dans tous les pays conquis par les musulmans va être obligée de porter un nom arabe, de parler arabe et de tout traduire en arabe sous peine de mort ou de mort de toute leur famille.
    L’immense majorité de leurs savants va être tout sauf arabe : wisigoths, francs, italiens, berbères, persans, hindous.
    Ils vont tout s’approprier. Jusqu’à l’architecture wisigoth-byzantine qui prendra le nom d’architecture arabe.
    Tous les monuments marocains d’intérêt sont largement postérieurs à la conquête de l’Espagne. Ce n’est pas le Maroc qui a déteint sur l’Espagne mais bien l’inverse. Mais ça… l’Histoire officielle n’en dit rien… évidemment.
    Ainsi, la grande bibliothèque wisigothe de Cordoue va être alimentée en arabe par des scribes et des traducteurs chrétiens.
    La grande mosquée de Cordoue va être construite par des architectes et des maîtres d’œuvres chrétiens, tout comme plus tard la grande mosquée Al Aqsa de Jérusalem ou celle de Casablanca plus récemment… Les 800 colonnes de marbres de la grande mosquée de Cordoue ont été tout simplement pillées sur des ruines romaines maghrébines.
    L’Alhambra de Grenade, de style wisigoth-byzantin, que l’on appellera plus tard style « arabe » ou « mudéjar », est une construction très fine mais très décevante… presque ridicule. Rien à voir avec nos cloîtres, monastères, châteaux, jardins et cathédrales de la même époque, qui eux sont d’une force et d’une élégance absolument remarquables.
    La belle, la magnifique Espagne wisigoth-byzantine va être utilisée, exploitée, saccagée pendant près de 8 siècles.
    Quand je vois aujourd’hui ce que l’on dit de l’Espagne musulmane dans les manuels scolaires et d’une façon générale ce que l’on en dit partout… j’ai envie de hurler !… « La magnifique cohabitation de trois cultures ! »… je crois rêver, je me pince !…
    En fait, on garde le juif et on garde le chrétien, sinon qui va travailler ou commercer. On peut devenir musulman mais c’est très difficile. De toute façon les convertis subissent moins la servitude mais la subissent quand même.
    Tout n’est que discours convenus, politiquement corrects où l’on apprend que les arabes nous ont apporté ceci, cela… alors qu’ils n’ont fait que le prendre… que leurs savants… alors que ce sont à la base et majoritairement les savants autochtones des pays occupés et portant de force un nom arabe… que l’algèbre… mais ce sont les grecs qu’ils ont fait traduire… Le meilleur grammairien arabe, celui qui pratiquement a mis la langue en forme n’est autre que le neveu de la reine Witiza, un wisigoth.
    Quant aux chiffres arabes… c’est Fibonacci, un mathématicien italien qui, au 12° siècle, a décidé de prendre les premières lettres de l’alphabet arabe Tunisien pour figurer les chiffres…
    Ecœurant !…
    L’encyclopédie Larousse en 15 volumes est assez claire : « Il n’y a de civilisation arabe à proprement parler que celles des bédouins du désert. »
    Il est certain que sans eux le monde se serait porté beaucoup mieux et se porterait beaucoup mieux… mais… toujours pareil… l’Histoire officielle ne cesse de se perdre en courbettes et en remerciements pour n’avoir pas tout détruit et en suppliques pour ne pas tout détruire.
    Qu’il y ait eu une civilisation musulmane, oui, ça ne fait aucun doute. Qu’elle ait été brillante, ça ne fait aucun doute non plus car une élite brillante subsistait encore dans les pays occupés et utilisés jusqu’à l’épuisement.
    Il est certain que sans les musulmans, le moyen-âge Espagnol aurait été vraiment brillant, beaucoup plus brillant, infiniment plus brillant, brillantissime. L’Espagne était partie pour cela.
    Et puis, ils sont arrivés…
    Le gâchis est incommensurable. Cela dépasse l’imagination.
    Dans le désert rien ne pousse. Il n’y a même pas un arbre pour faire un manche d’outil ou une arme. On est donc obligé soit de faire du commerce, soit de voler.
    Les arabes ont donc inventé une religion qui leur ressemblait. Le Coran, mauvaise copie du christianisme et du judaïsme 600 après, est en fait un simple manuel de guerre à l’usage des tribus pillardes du désert. Malheureusement le Coran a dépassé les limites du désert.
    Il faut le lire ! C’est indispensable. Il faut le lire, il le faut à tout prix!
    On comprend tout.
    Le sens de Dieu y est très fort, mais en dehors de cela, si on lit le Coran au premier degré, les leit-motifs, les crédos, sans arrêt, sans arrêt, sans arrêt, sont : tuer-tuer-tuer-tuer, dominer-dominer-dominer, terroriser, terroriser, terroriser… et puis surtout ne rien faire, ne rien faire, ne rien faire, mais utiliser, utiliser, utiliser, utiliser, utiliser, utiliser, utiliser…
    Tout ce que les hommes ont fait ou font appartient aux musulmans. C’est Dieu qui l’a fait faire aux hommes pour le leur offrir.
    Le monde semble être une caverne d’Ali Baba où le musulman DOIT se servir. Dieu le veut. Et gare à celui qui n’obtempère pas. Le musulman doit le châtier de la façon la plus cruelle. Dieu aime être craint.
    Le mot butin apparaît très souvent, le mot travail JAMAIS !
    Le musulman doit conquérir le monde. Dieu le veut. Le musulman ne doit pas travailler, ni payer d’impôts, ni donner un fils à l’armée. Dieu le veut.
    Le musulman doit tuer tous les non-musulmans ou les asservir et les maintenir dans la terreur des musulmans, la terreur de Dieu. Dieu veut le veut.
    Le Coran a transformé un grand nombre d’ethnies pacifiques et plutôt sympathiques en ethnies paresseuses, agressives, belliqueuses, prétentieuses, méprisantes et antipathiques. Le plus souvent la même ethnie non-musulmane est plutôt touchante, attendrissante. Cette religion est une horreur.
    Rien à voir avec le christianisme, imitation à l’eau de rose du judaïsme, mais imitation plutôt bonne.
    Jésus brave type parfait n’a rien à voir avec Mahomet, assassin et voleur misogyne qui a passé sa vie à tuer et piller. Il avait 11 femmes dont une de 8 ans.
    Même si les chrétiens ont commis erreurs et exactions, le fond est bon. «Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front… », « aime ton prochain comme toi-même ». Le christianisme tend à sélectionner les meilleurs. C’est le but. L’Islam tend à sélectionner les pires pour inspirer la terreur de Dieu. C’est le but.
    Les arabes, qui rôdaient à l’époque à la limite de leurs déserts en essayant d’infiltrer les grandes civilisations, ne représentaient pas un grand danger.
    Maintenant les arabisés, les islamisés, c’est-à-dire les musulmans sont tellement nombreux qu’ils représentent un réel danger. De plus, tous les peuples « barbares » qui veulent notre civilisation, mais sans la produire bien entendu, ont tendance à les suivre dans leur démarche et à sauter à pieds joints dans cette religion.
    Il est beaucoup plus facile de faire-faire que de faire, ou, à la limite… de tout saccager et d’aller au pillage.
    Tous les pays occupés plus ou moins longtemps par les musulmans (une grande partie de l’Europe méditerranéenne) ne s’en relèvent pas et gardent tous un peu de cette culture très désagréable, arrogante, prétentieuse et antipathique, très « musulmane » : NE RIEN PRODUIRE OU TRÈS PEU, TOUT EST DÛ … et INTIMIDATION PERMANENTE.
    Malgré un épais vernis chrétien, ils restent souvent très fortement acculturés dans la non-production, non-production, non-production … l’utilisation, l’utilisation, l’utilisation, l’utilisation… et ils ne s’en relèvent pas ou ont mis des siècles à s’en relever.
    Quelques régions acculturées musulmanes devraient nous faire réfléchir : botte de l’Italie, Sicile, Sardaigne et Corse ont été occupées par les Sarrazins pendant des siècles (Palerme fut capitale d’un califat arabe)… donc, Sicile : Mafia… Sardaigne : Cosa Nostra… Corse : Vendetta… botte de l’Italie : Camora… Quant à l’Albanie, le Kosovo, la Tchétchénie, l’Ingouchie, le Pakistan, l’Afghanistan, l’Irak, l’Iran, l’Indonésie, etc… ce sont autant de pays et régions d’ethnies très différentes, plutôt agréables et intéressantes qui sous l’effet de l’Islam sont devenues peu sympathiques ou carrément antipathiques.
    L’Islam. Mon avis est qu’il faudra bien un jour ou l’autre interdire cette religion de… allez lâchons le mot… « charognards ». L’idée-force qui sous-tend le Coran du début jusqu’à la fin est : « laissons faire les autres et servons-nous ». Ce n’est pas plus compliqué que ça.
    Je sais, c’est très vexant pour ceux qui ont découvert Dieu à travers le Coran, mais… attention… danger… C’est Mahomet et les siens qui l’ont écrit, et ce n’était pas des anges.
    Dieu n’a jamais écrit de livre.
    Rien à voir avec le racisme. Cette religion a pollué presque toutes les races du monde.
    Comment se fait-il que les pays « barbares » non-musulmans soient presque partout en pleine ascension et commencent pour certains à nous dépasser, alors que les pays de culture musulmane n’ont jamais pu être autonomes, ne le sont toujours pas, pataugent lamentablement comme toujours, et comme toujours nous accusent de tous leurs maux tout en essayant constamment, constamment, constamment, constamment, constamment, de nous affaiblir.
    Une religion qui prône le meurtre, où la femme n’existe pas, où tout est dû et qui fabrique des arrogants, agressifs et frustrés par millions… NON !
    C’est horrible à dire mais c’est la pure et simple réalité : les musulmans ne peuvent survivre que s’il y a des peuples non musulmans à infiltrer, pourrir et piller. Sinon… l’Islam n’a plus aucune raison d’être… aucune… sinon la possibilité offerte de découvrir Dieu. Mais ça on peut le faire avec n’importe quelle religion ou sans religion.
    Si on les laisse faire, dans une génération, le pays est foutu.
    Quant à la planète, n’en parlons pas !…
    Le monde entier Islamisé et tout est mort, cassé, brisé, sucé, pompé, démoli, détruit, étouffé, bouffé, broyé, pulvérisé, utilisé jusqu’à la dernière miette… terminé… et on retourne plusieurs millions d’années en arrière, à l’origine de l’humanité.
    Non, franchement NON !
    Cette religion est profondément antipathique.
    Les musulmans ont tout usurpé, sans arrêt, et ils continuent.
    Aujourd’hui même, l’Arabie Saoudite importe 100% de son alimentation, 100% de ses produits de consommation, l’Algérie 70%, l’Egypte 60%.
    Toutes les constructions incroyables, fabuleuses qui se font là-bas ou dans les émirats sont de notre fait. Elles se sont le fruit des architectes, maîtres d’œuvres ou techniciens, ouvriers, outils, matériaux et engins de chantier de chez nous, sous la menace, bien sûr, du moins une menace voilée… nous payons pour qu’ils nous laissent travailler. On leur fore des puits de pétrole, on l’extrait, le transporte, le raffine, le vend, et on les paye.
    C’est pas beau ça !
    En fait, le petit français, le petit occidental travaille pour eux. Nous sommes leurs valets. Nous devons leur fournir, bateaux, avions, hélicoptères, camions, bus, trains, appartements, eau potable, électricité, etc… et Mosquées bien sûr… c’est un dû.
    Mais c’est normal pour eux, c’est dans la droite ligne du Coran. Produire n’est pas noble. Produire c’est notre boulot. Eux, ils sont là pour utiliser.
    Ils ont tout usurpé. Tout… et ils en tirent fierté, orgueil et gloire. Pour eux c’est bien la preuve que nous sommes leurs valets… Dieu le veut !
    Usurpation : la cathédrale Sainte Sofie d’Istanbul transformée en Mosquée. Usurpation, la flotte Turque qui ravageait la méditerranée sous les ordres du pirate grec Barberousse, lui-même enfant raptés. Usurpation : la plupart des bateaux étaient soit achetés, soit volés en mer, ou à quai, et ses équipages esclavagés. Usurpation : l’armée turque d’élite des Janissaires, constituée d’enfants raptés en territoire chrétiens et éduqués dans des écoles spéciales pour être les plus féroces possibles. Enfants qui devenus hommes sont envoyés tuer, torturer, violer leurs propres sœurs, frères, cousins, pères ou mères ayant échappés au massacre. Usurpation : toute l’élite Turque issue aussi d’enfants raptés, jugés plus malins et éduqués dans l’Ecole du Palais pour constituer les futurs hauts-fonctionnaires ou Vizirs. Usurpation : pratiquement tous leurs biens matériels, presque tous issus du pillage constant pendant des siècles des pays voisins. Production, quasiment zéro.
    Il faut appeler un chat un chat.
    La bonne foi et la naïveté de presque tous les musulmans me sidère. Ils sont persuadés que grâce à eux… que, heureusement qu’ils étaient là… qu’ils sont là… ils nous font évoluer… sans eux…
    C’est incroyable ! Ils y croient vraiment. Ils ont tout volé et veulent nous faire croire que c’est à eux. Pire, il leur arrive même de nous traiter de voleurs : on leur vole leur pétrole.
    Nous creusons le sol pour extraire le minerai de fer, nous le fondons, fabriquons le fer, nous extrayons ailleurs du minerai de manganèse ou d’un autre métal rare, nous le fondons, fabriquons cet autre métal, métal que nous allions au fer pour faire de l’acier, puis nous fabriquons des poutrelles de fer, les coupons, les assemblons pour bâtir un Derrick, nous fabriquons des tubes de forage en acier puis dans un autre acier spécial nous fabriquons un trépan, puis nos ingénieurs viennent pour perforer le sol et extraire le pétrole, d’autres fabriquent des oléoducs, des pétroliers, des raffineries, d’autres construisent des moteurs, des voitures, des routes, des ponts, des postes à essence…………. et eux…………. eux se contentent de tourner la clé de contact…
    Qui est le voleur…? Qui ?!
    Mais pour eux c’est normal. Ils trouvent tout normal, ils n’ont même pas conscience que pratiquement tout ce qu’ils ont chez eux vient de chez nous, ou que quand ils le fabriquent, souvent très mal, c’est avec nos machines outils et notre technologie. Ce que leurs étudiants apprennent vient aussi de chez nous, mais pour eux… c’est normal… c’est dû.
    Ils sont nés au milieu d’une civilisation qu’ils estiment due, normale, légitime, évidente.
    Ce sont des gens pour qui la civilisation tombe du ciel. Des gens pour qui stylo, papier, gomme, voiture, essence, bateau, avion, train, camion, autobus, maison, médicaments, soins, appareils de radiographie, bridges, couronnes, plombages, scanners, IRM, stéthoscopes, bistouris, ciment, plâtre, verre, asphalte, télévision, téléphone, carrelage, poignées de portes, lavabos, chasse d’eau, chauffe-eau, cuisinières, papiers peints, tapis, moquettes, clous, pointes, vis, outils, peintures, insecticides, chaises, bureaux, vêtements, chaussures, pain, vin, viande, fruits, légumes, bicyclettes, cartes routières, machines à laver, réfrigérateurs, tondeuses, taille-haies, pelles, pioches, grues, engins de chantiers, matelas, briques, parpaings, tuiles, charpentes, vaisselle, produits d’entretien, aspirateurs, draps, planches, meubles, téléphones portables, micro-ondes, ordinateurs, imprimantes, café, croissants, lait, thé, sucre, sel, poivre, moutarde, parfums, dentifrice, déodorants, savon, shampoings, serviettes de toilette, coton-tiges, chiffonnettes, papier hygiénique, ventilateurs, miroirs, sèche-cheveux, eau potable, électricité, routes, ponts, viaducs, armes, uniformes… tout est normal. Pour eux, la civilisation tombe du ciel. Elle leur est due. La plupart du temps ils n’ont absolument aucune conscience de… comment on la crée, la produit, la maintient. En tant que musulmans ils ont l’impression de faire partie de l’aristocratie mondiale ax qui tout est dû.
    Bref ils sont d’une suffisance, d’une fatuité, d’un orgueil, mais aussi d’une naïveté et d’une bonne foi absolument désarmante.
    Ils nous accusent de tous les maux de l’humanité. S’ils ont la grippe, la colique, s’ils se tordent un pied, s’ils ont mal à la tête, s’ils ont des échecs scolaires, c’est nous, nous, nous, toujours nous. Quant à nous, nos enfants, nos petits enfants, nous devons aller à l’école, au lycée, à l’université et travailler pendant les plus belles 40 années de notre vie, et plus, pour qu’ils puissent profiter de notre civilisation… et si on leur demande de faire la même chose, de produire… alors là, non! Ils y consentent mais nous font bien sentir que c’est quasiment un crime de lèse-majesté. On les exploite. C’est notre boulot, pas le leur. Et si on leur fait remarquer qu’ils ont une religion incompatible avec une vie sociale normale et qui les conforte dans leur arrogance et leur marginalisation, on est bon à tuer, à étriper… on ose… nous sommes racistes, nous sommes de salles fanatiques chrétiens…
    Mais on s’en foue des races, on s’en foue du christianisme… tout ce que l’on veut c’est qu’ils soient des nôtres, qu’ils reprennent le flambeau et qu’ils abandonnent leur idéologie de paresseux, de profiteurs, de parasites et de destructeurs. Ils sont vraiment incroyables. Quelle naïveté… et quelle arrogance en même temps…
    L’Islam prône la production zéro et le parasitisme maximum.
    La mentalité musulmane l’accepte très bien: utiliser l’autre pour quoi que ce soit est une preuve de force, d’intelligence, de noblesse même… Dieu le veut… alors que chez nous c’est une preuve de faiblesse, d’incapacité, voire de bêtise et de vilenie…
    Les musulmans et les autres confessions ne peuvent absolument pas cohabiter. Les uns prenant invariablement les autres pour leurs valets.
    Les Balkans sont aujourd’hui encore une poudrière parce que de nombreuses populations autrefois chrétiennes ont été islamisées de force.
    Le mélange ne prend toujours pas.
    Il y a de bons musulmans bien sûr. Ceux qui sont touchés par la partie « divine » du Coran. Quand aux autres… c’est une catastrophe… ils suivent ses préceptes…
    Si l’Islam a ce succès c’est sans doute parce qu’il est très clair, excellent, pour ce qui est de la perception de Dieu. Dieu y est évident et directement accessible. Contrairement à de nombreuses religions où il disparaît quasiment derrière un panthéon de personnages bizarroïdes.
    Mahomet avait vraiment un « souffle divin », comme Jésus, ou Bouddha, ou d’autres.
    Par contre pour tout ce qui concerne la vie terrestre, c’est à dire 99% du Coran… oh là-là, quel charabia prétentieux, voire stupide. Bien pire que la bible. Une bible aigre, agressive, amère, frustrée, belliqueuse, autoritaire, paresseuse, opportuniste et menaçante.
    Caché derrière le bouclier de Dieu Mahomet essaie de faire peur, faire peur, faire peur, faire peur, faire peur, faire peur… effrayer, effrayer, effrayer, effrayer, effrayer… sans arrêt, sans arrêt, sans arrêt, sans arrêt, sans arrêt… Pfft ! Franchement ça suffit, c’en est assez !
    Quelle imbécillité ce Coran !
    Comme si Dieu avait besoin de Mahomet.
    Comme si Dieu avait besoin de conquérir des territoires et de terroriser les gens.
    Ridicule, c’est d’un ridicule achevé.
    C’est Mahomet et sa mégalomanie qui en avait besoin… Mahomet et son sentiment d’infériorité et sa jalousie face aux grandes civilisations.
    Analphabète (c’est Ali son cousin qui écrivait sous sa dictée), petit, rougeaud, légèrement rouquin, il devait souffrir beaucoup de son physique et de la faiblesse des siens, relégués aux portes du désert.
    Jésus lui, était un grand gaillard d’environ 1,90 m si l’on en croit les chroniques de l’époque, très intelligent, surdoué, vif, caractériel, « chiant » même, portant la contestation partout, mais avec le cœur sur la main. Le brave type parfait.
    On connaît la véritable histoire de Jésus et de Mahomet. On la connaît grâce aux chroniqueurs de l’époque. Beaucoup de notables avaient un chroniqueur, c’est-à-dire un historien personnel qui commentait les événements importants de leur vie. Le personnage et son contexte y étaient donc décrits.
    Pour l’Histoire officielle, il n’y a pas de grands, il n’y a pas de petits, il n’y pas de beaux, il n’y a pas de laids, il n’y a pas d’intelligents, il n’y a pas d’idiots, il n’y a pas de doués, il n’y a pas de nuls, il n’y a pas de cruels, il n’y a pas de gentils… ou si peu… non, non, il n’y en a pas.
    L’Histoire officielle ment toujours, un peu ou beaucoup, mais elle ment TOUJOURS.
    Elle ne doit pas faire de vagues. Elle ne doit éveiller ni rancœurs, ni arrogances. Elle doit toujours être insipide, inodore, incolore… l’histoire officielle j’entends. Celle-là n’a aucun intérêt. Par contre la véritable histoire, elle, est infiniment intéressante et dépasse souvent l’imagination.
    Il est nécessaire de l’exhumer de temps à autres.
    Les pillards du désert ont disparu. L’Islam n’a plus de raison d´être aujourd´hui. C’est un vrai danger. Il faut restituer sa véritable histoire.
    Bien sûr, il y a de tout partout et les musulmans ont eu leurs génies, et leurs types bien, mais en quantité infime, il faut bien le reconnaître… parce que l’écrasante majorité, sinon la presque totalité était constituée d’autochtones islamisés de force.
    Aujourd’hui encore il y a d’excellents musulmans, mais ce n’est sûrement pas à cause du Coran. C’est inné. Ils vont chercher Dieu dans le Coran, y puisent ce qu’il y a de mieux et s’en gargarisent… c’est-à-dire peu de choses et des choses grossièrement copiées sur le judéo-christianisme, 600 ans après.
    C’est principalement l’incitation à la haine et au meurtre qui se dégage du Coran. Il faut à tout prix le lire.
    Ceux qui parviennent à s´épanouir avec cette religion sont vraiment exceptionnels. Qu’eût-ce été s’ils en avaient adopté une autre. L’Islam est vraiment un danger, non seulement pour l’humanité mais pour les musulmans eux-mêmes.
    Quel gâchis. Ils ont pourtant de belles femmes, de beaux hommes, des gens intelligents, et d’autres très doux… mais…
    Suivre les préceptes de ce frustré criminel que fut Mahomet rend à l’évidence aussi frustré et aussi criminel que lui.
    Soyons justes, les fous de la Bible ou de la Thora sont largement aussi fous que ceux du Coran, mais ils sont moins nombreux, beaucoup moins nombreux, infiniment moins nombreux, et moins dangereux.
    La Bible ou la Thora ne dit pas qu’il faille « tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer… conquérir, conquérir, conquérir, conquérir, conquérir, conquérir… terroriser, terroriser, terroriser, terroriser, terroriser, terroriser… et encore tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer, tuer… »
    Les grandes civilisations naissent toujours grâce aux manuels ou aux super-manuels et meurent toujours par la faute des intellectuels.
    Les grands conquérants ne sont pas des intellectuels, les grands inventeurs non plus, les grands bâtisseurs non plus. Un ingénieur est un super-manuel. L’ingénieur de la NASA qui construit sa fusée est un super-manuel, l’ingénieur mécanicien de chez Renault aussi, l’architecte aussi, le chimiste qui crée une nouvelle molécule ou un nouveau médicament aussi, le chirurgien aussi… Léonard de Vinci aussi.
    Les intellectuels sont la plaie de l’humanité.
    Ils sont l’écume qui flotte à la surface de la mer et qui se prend pour la mer.
    Ce sont des gens qui utilisent la civilisation comme d’autres utilisent une voiture.
    Ils montent, tournent la clef de contact et démarrent. Puis, très mal à l’aise dans leur peau d’inutiles et sans cesse en mal de notoriété, de grandeur et de noblesse, ils ramassent tous les va-nu-pieds du bord de la route… jusqu’à ce que tout le monde se dispute le volant, les vitres éclatent, les amortisseurs lâchent, les freins cèdent et le moteur rende l’âme.
    Les intellectuels fleurissent à la surface des grandes civilisations comme le gui ou l’orchidée fleurit sur l’arbre.
    Et l’arbre meurt.
    Messieurs les intellectuels, ça suffit… arrêtez !
    Prenez conscience !
    Voyez les choses au lieu de les penser !
    Voyez ! Bon Dieu de bon Dieu voyez ! Regardez et VOYEZ !
    Nos intellectuels sont en train sans le savoir de nous préparer une super guerre de religion. Ils nous expliquent avec emphase et condescendance qu’il y a de tout partout (comme si on ne le savait pas !), qu’il ya des loups très gentils et des moutons très méchants (comme si on ne le savait pas !). Leur conclusion, brillante, fabuleuse s’impose : il faut faire entrer les loups dans la bergerie.
    Les intellectuels considèrent eux aussi que la civilisation tombe du ciel, et ils sont prêts à partager le fruit du travail des autres avec toute la planète. Quelles belles âmes…applaudissons !
    Ils sont persuadés d’être les seuls au monde à posséder une telle âme. Applaudissons encore et remercions-les… sans eux… et je les vois déjà faire les modestes, se redressant de toute leur petitesse et s’éclaircissant la voix : « non-non c’est normal, c’est naturel ! »
    La bêtise aussi est naturelle !
    Ils sont un peu comme de gentils fils à papa qui voudraient faire entrer tout le monde à la maison parce qu’il y fait chaud et que l’on y mange bien. Ils sont incapables de s’apercevoir que le monde dans lequel ils vivent a demandé et demande une somme de travail fantastique, jour et nuit de la part de gens qui s’épuisent pour le bien commun, c’est à dire pour eux… pour eux qui, le plus souvent, promènent leur inutilité et leur incompétence aux quatre coins du pays et de la planète, comme s’il se fût agit d’un titre de noblesse.
    Pour eux il faut faire rentrer la Turquie dans l’Europe… et pourquoi pas le Maghreb et l’Arabie Saoudite… pourquoi pas ?!!! Et puis plus tard l’Iran, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Indonésie… pourquoi pas !
    Moi je veux bien, mais il faut supprimer cette religion.
    Comment faire ?…
    Les hommes ont besoin de Dieu et pour la plupart sont incapables de le découvrir sans passer par une religion. Or, les religions sont faites par des hommes avec tous leurs défauts, leurs faiblesses, leurs frustrations, qu’ils vont automatiquement transmettre aux autres…
    Beaucoup de croyants de toutes confessions savent que leur religion n’est pas au point, qu’elle n’est pas terrible.
    Dieu est le même pour tous : un souffle de perfection physique, intellectuelle, morale qui dépasse tout, vers quoi tous les êtres tendent et qui balaye la terre depuis que le monde est monde.
    Pourquoi ce gaspillage de cerveaux, pourquoi tant de gens instruits, savants et intelligents passent-ils leur temps et leur vie à glorifier des balivernes, admettre l’inadmissible et soutenir l’insoutenable ?
    Dieu ?!… Personnellement je suis incapable de vivre sans. Vivre sans le sentiment profond de l’existence d’une perfection vers laquelle tout être tend… je ne peux pas. Et je ne suis pas le seul. Qu’Allah représente la perfection pour les pillards du désert… sans doute… mais pas pour le reste de l’humanité… hummm !
    Je suis agnostique. Je crois très fort en Dieu, mais je n’ai pas de religion.
    Dieu m’en garde !
    Dans un premier temps cette religion devrait être interdite, et dans un deuxième…
    Pourquoi quelques hommes de cœur et de bon sens, quelques représentants d’un peu toutes les religions ne se réuniraient-ils pas pour en créer une autre, moins stupide, moins primitive, plus simple que celles dont on dispose actuellement ?


RSS Feed for this entry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :