Archive pour juin 18th, 2009

Les quatre précautions oratoires

juin 18, 2009

« 115. On emploie des précautions de ménagement quand on est obligé de proclamer des vérités dures et blessantes, et qu’on a des reproches à adresser à un ou plusieurs coupables. Dans ces cas difficiles, ménagez les esprits et usez de beaucoup de prudence ; montrez à tous que vous n’avez d’autre mobile que la conscience et le devoir, d’autre intention que de servir et d’éclairer ceux qui vous écoutent.

Cherchez vous-mêmes des excuses, et prenez-vous-en à la force des circonstances plutôt qu’à la malice des hommes.

116. L’orateur emploiera des précautions de condescendance quand il aura des esprits prévenus à ramener et des préjugés à combattre. S’il s’oppose directement à l’opinion de ses auditeurs, s’il veut heurter de front leurs passions et leurs préjugés, il ne produira qu’un éloignement invincible pour tout ce qu’il propose. Que sans flatter leurs mauvais penchants, il entre d’abord dans leurs sentiments, qu’il s’insinue peu à peu dans leurs cœurs, et qu’en suite il amène son auditoire aux dispositions qu’il veut lui inspirer.

117. L’orateur doit employer des précautions de respect quand il a pour adversaires des personnes qui méritent beaucoup d’égards. Un fils est-il obligé de plaider contre son père, un inférieur contre son supérieur, ils auront recours aux ménagements que fournissent les précautions oratoires. Ils s’efforceront de concilier la défense de leurs droits avec les égards que demande la personne de leur adversaire, et ils montreront qu’ils ne font qu’obéir à une impérieuse nécessité.

118. Enfin lorsque l’orateur craint de produire de trop pénibles impressions, en rappelant certains faits et certains souvenirs, il aura recours aux précautions de convenance. Par des circonstance ou d’autres tours ingénieux, il voilera ce que les choses ont de trop révoltant.

Cours élémentaire de rhétorique. M l’abbé de Verniolles P 58

La stratégie du désordre –

juin 18, 2009

Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste

Les Américains (des Etats-Unis) appliquent la stratégie du désordre depuis un certain nombre d’années. C’est une idée défendue à l’origine par les dirigeants du parti Démocrate qui n’acceptent plus que des régimes forts amis dirigent un certain nombre de pays comme c’était le cas jadis.

Ils préfèrent favoriser l’arrivée au pouvoir d’opposants anti-américains (dans le cadre de la logique dite paradoxale), mais ils les affaiblissent en créant un certain désordre dans ces pays.

*

La stratégie du désordre est appliquée en Iran depuis la fin des années 70, et c’est peut-être là qu’elle a commencé à être mise en œuvre pour la première fois.

Les Américains, sous la présidence du Démocrate Carter, ont favorisé l’éviction du Shah et la prise du pouvoir par Khomeyni avec l’appui des Français qui ont joué le rôle indispensable d’idiots utiles (selon l’expression consacrée) avec Valéry Giscard (d’Estaing).

*

Par ailleurs, les Américains interviennent (curieusement directement et très énergiquement) pour que l’Union Européenne accepte en son sein la Turquie, ce qui affaiblira l’Europe en y facilitant l’intégration de 70 millions de Musulmans turcs qui y créeront un grand désordre ingérable à terme.

*

La stratégie du désordre est appliquée en Europe : les Américains ont réussi à convaincre les Européens de mettre en place l’Union Européenne qui a la prétention d’être une nation née de l’élargissement de la Communauté Européenne mais qui est un monstre institutionnel totalement inefficace qui affaiblit considérablement les pays européens dont les entreprises sont pourtant très performantes.

*

La stratégie du désordre est appliquée en Suisse car les Américains veulent affaiblir la puissance financière totalement incontrôlable de ce petit pays libéral très indépendant.

Là encore, la gauche européenne fournit l’armée d’idiots qui leur sont utiles rouges-verts : ainsi par exemple, des dirigeants du Parti Socialiste français sont intervenus pour essayer de mettre fin aux avantages fiscaux dont bénéficient les capitaux qui y sont placés, les militants européens appuient les revendications contestatrices de citoyens helvétiques en sapant les fondements mêmes de leur nation.

La Suisse était un pays propre en ordre selon l’expression typiquement romande.
La stratégie du désordre y crée un
désordre grandissant et durable.

*

La stratégie du désordre est facilement appliquée en Russie avec les anciens communistes restés au pouvoir, mal reconvertis dans une apparence d’économie de marché.
Le désordre y règnera longtemps. Grâce à eux, le maintien d’un potentiel de dangerosité russe permet de justifier la poursuite de programmes militaires américains de grande envergure, ce qui permet aux Etats-Unis de maintenir leur avance dans ces technologies de pointe, pour la plus grande satisfaction de leurs militaires et de leurs entreprises du secteur de la défense.

*

En Amérique centrale et du Sud :

Le contrôle de ressources naturelles par les Américains (du moins par certaines de leurs entreprises) ne présente plus d’intérêt. Les gouvernements de ces pays peuvent donc rester hostiles aux Américains (des Etats-Unis) sans leur porter préjudice.

Bien mieux : la faible croissance de ces pays d’Amérique centrale et du Sud accentue les difficultés économiques de la population dont le niveau de vie s’améliore peu ou pas en adoptant des politiques économiques antilibérales, ce qui décrédibilisera finalement ces gouvernements de gauche.

A terme, la stratégie du désordre est donc gagnante pour les Américains et le capitalisme libéral qui gagneront ainsi la guerre des idées !

*

Les peuples sont finalement les grandes victimes consentantes de cette stratégie du désordre.
En effet, les Américains n’imposent plus leurs propres amis : ils incitent leurs ennemis (la gauche plurielle, les Islamistes) à prendre le pouvoir et à commettre les erreurs qu’ils ne devraient pas commettre.

Le cynisme des Démocrates n’a aucune limite. Ils imposent leur conception du politiquement correct. Les Républicains ne font rien pour s’y opposer.

Cette stratégie du désordre doit être dénoncée et combattue par les défenseurs de la liberté dans le monde.

Lisez l’article en entier :

viaLa stratégie du désordre – Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste.

***

Il était de notoriété publique que les gens de gauche était des idiots utiles du capital, ils ont fait plus de dégâts qu’une armée.  Leur action est toujours aussi délétère pour le peuple Français.

L’extrême gauche reste une force à craindre avec 10 % de la jeunesse qui a voté pour le NPA, voir sondage élection, mais il y a  d’autres forces idiote utiles, le féminisme et les femmes qui le soutiennent en sont une.

Le pouvoir, par l’intermédiaire des médias, mobilisent les forces mauvaises et obscures qui existent dans toute société, pour dissoudre les forces qui s’opposent à sa volonté.

Lorsque François Fillon déclare:  » Vous comprenez vu le niveau auquel se trouve le Front national, il convient de ménager les intérêts de la CGT « .  Il avoue l’alliance ou l’instrumentalisation de l’extrême gauche pour contrer les légitimes aspirations du peuple français.

Fillon continue cette tradition Gauliste qui consiste à armer les ennemis de ses ennemis, ou plutôt à armer les ennemis des  personnes qui osent s’opposer à ses ambitions personnelles.

Débat sur les médias

juin 18, 2009