Archive pour juin 16th, 2009

Censure et Médias dominants

juin 16, 2009

Dans la vidéo 4, il me semble, Blanrue rapporte qu’un éditeur a refusé de l’éditer en lui disant que son livre ne bénéficierait pas de la promotion nécessaire et qu’un Buzz Internet ne serait pas suffisant.

Pour que son livre soit vendu, il eut fallut qu’il passe à la TV.

Environ 60 % des Français ont Internet à la maison, sur ces 60 %, une partie s’y informe, et une partie de cette partie recherche les vraies informations.

Internet n’est pas un Médias dominant.

Ce sont toujours à l’heure actuelle, les TV : TF1 France 2 et France 3, et leurs journaux télévisés qui font l’opinion publique.  Indirectement ils dirigent ce pays.

Non seulement Internet n’est pas un Médias dominant, mais la censure s’y exerce afin de taire les informations qui dérangent des intérêts particuliers.

Précautions

juin 16, 2009

Pour convaincre les gens de la rue, un problème sera rencontré aux premiers mots connotés (immigration, nationalisme), ils éprouveront de la crainte, comme si on les mettait en face d’un ennemi redoutable, qu’on leur demanderait d’abattre.

Une partie de ces personnes sont peureuses par constitution : une souris les effrayeraient ; Une autre partie l’est par imagination, par croyance : ils pensent l’ennemi plus grand qu’il n’est en réalité ; Une autre partie est dans le réel et pense qu’il y a effectivement quelques risques à prendre parti publiquement en faveur des Natios.

Ces risques sont d’ordre relationnels : on veut éviter de froisser les personnes de son entourage dont les opinions politiques sont différentes ; d’ordre réputationnels : s’il vient à la connaissance du public que l’on partage ces idées, la rumeur courra comme une traînée de poudre, et les conséquences n’en sont pas prévisibles. Aussi bien cela peut être préjudiciable professionnellement ; Aussi bien le préjudice peut se retrouver auprès des fonctionnaires des services publics, qui sont parfois très politisés.

Les risques sont donc :

Relationnels

Réputationnels.

Professionnels

Sociétaux ? Fonctionnarials ?

En conséquence, si l’on veut convaincre ces gens, on doit tenir compte de la crainte et des risques qu’on leur fait courir ; On doit élaborer un  discours et une façon de s’adresser à eux.

7 – L’opinion publique est une foule

juin 16, 2009

Définition de l’opinion

«  Si, lorsqu’on considère quelque maxime, on en connaît la vérité en elle-même, et par l’évidence qu’on y aperçoit, qui nous persuade sans autre raison, cette sorte de connaissance s’appelle intelligence ; et c’est ainsi qu’on connaît les premiers principes.

Mais si elle ne nous persuade pas par elle-même, on a besoin de quelque autre motif pour s’y rendre, et ce motif est, ou l’autorité, ou la raison. Si c’est l’autorité qui fait que l’esprit embrasse ce qui lui est proposé, c’est ce qu’on appelle foi. Si c’est la raison, alors, ou cette raison ne produit pas une entière conviction, mais laisse encore quelque doute ; et cet acquiescement de l’esprit, accompagné de doute, est ce qu’on nomme opinion.

Que si cette raison nous convainc entièrement, alors, ou elle n’est claire qu’en apparence et faute d’attention ; et la persuasion qu’elle produit est une erreur, si elle est fausse en effet, ou du moins un jugement téméraire, si, étant vraie en soi, on n’a pas néanmoins eu assez de raison de la croire véritable.

Que si cette raison n’est pas seulement apparente,  mais solide et véritable, la conviction que cette raison produit s’appelle science. »

Logique de port royal

***

En résumé, une maxime qui nous persuade

–  Par l’évidence qu’on y aperçoit  = c’est de l’intelligence

–  Par autorité  =  c’est de la foi

–  Par la raison accompagnée de doute = c’est une opinion

– Par la raison qui nous convainc  faussement = c’est une erreur

–  Si la maxime étant vraie on y croit pas = c’est une erreur

–  Par raison solide et véritable = c’est une science

Une opinion n’est donc rien de solide, c’est un avis, ce que l’on croit, ce que l’on pense sur un sujet donné sans certitude, et/ou sans avoir tous les éléments en main pour s’en faire une idée exacte.

La somme des opinions particulières forme l’opinion publique.

« Cet acquiescement de l’esprit, accompagné de doute, est ce qu’on nomme opinion. »

LES CHIFFRES INTERDIT DE 20H

juin 16, 2009


Élection européenne du 7 juin 2009
selon le ministère de l’Intérieur
Inscrits………………….. 44 282 679 …….100,00 %
Abstentions ……………. 26 282 225 ………59,35 %
Votants …………………. 18 000 454 ………40,65 %
Nuls ………………………….. 781 480 ………..1,76 %
Exprimés ……………….. 17 218 974 ………38,88 %


Extrême Gauche ……….. 1 050 170 ………..2,37 %
PCF + PG ………………… 1 041 755 ………..2,35 %
PS …………………………. 2 837 674 ………..6,40 %
Divers Gauche ………………. 81 045 ………..0,18 %
Ver ts ……………………… 2 802 950 ………..6,32 %
Régionalistes ……………….. 42 969 ………..0,09 %
Autres listes ……………….. 768 375 ………..1,73 %
Modem …………………… 1 455 225 ………..3,28 %
Majorité ………………….. 4 798 921 ……… 10,83 %
Divers Droite ……………. 1 160 933 ………..2,62 %
FN …………………………. 1 091 681 ………..2,46 %
Extrême Droite ……………… 87 276 ………..0,19 %