Les plateaux TV

« Quelques uns de ces endroits étaient affectés à des gens soi-disant beaux esprits, qui s’arrogeaient le droit de juger tous les ouvrages nouveaux. Malheureusement pour eux le public prenait comme à tâche de casser toutes leurs décisions. Cela n’empêchaient pas qu’ils ne fussent maître dans leur tribunal. Ils avaient des poumons admirables, et malheur à qui voulait disputer avec eux. Il est vrai qu’ils avaient le talent singulier  de ne dire rien en parlant beaucoup : mais en revanche, ils hurlaient les sophismes  et les paradoxes, mettaient le poing sous le nez à la raison, décidaient de tout sans juger de rien, excitaient un vacarme et une dispute classique, qui mettaient en fuite les gens assez malheureux pour avoir le sens commun. »

La Molière ; Angola histoire indienne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :