Europe Ecologie versus MoDem

Une inconnue subsiste. Il semblerait qu’il y ait un système de vase communicant entre l’électorat de François Bayrou et celui de Cohn Bendit ;  Plus de voix pour l’un signifiant obligatoirement moins de voix pour l’autre.

Comment qualifier l’électorat de François Bayrou ?  A défaut d’enquête d’opinion à notre disposition…

Un électorat ni-gauche ni-droite ? ; Un électorat  Je-ne-me-mouille-pas ? ; De bonne volonté ?

De son coté, Cohn Bendit et les écologistes sont perçus de deux façons différentes et pratiquement opposées : ce sont les « Zozos » de Jospin : des zigotos, des farfelus ; Mais il y a aussi la  perception d’un mouvement sympathique, tolérant, pro-féministe, humaniste, Vert, se souciant de l’avenir de la planète, compassionnel pour les animaux ;

D’autre part, une grande partie de l’électorat ne s’y retrouve plus dans le traitement médiatique des sujets d’actualité : immigration, nationalisme, patriotisme, tolérance ;  Elle est perdue dans les catégories du Bien et du Mal ; Mais elle est aussi perplexe devant le ton comminatoire régnant dans les médias sur ces sujets ; Elle est assaillie d’informations contradictoires ; Dans l’ensemble, elle n’ose plus prendre ouvertement position.

Dans l’incertitude dans laquelle elle se trouve, elle arrête de réfléchir, s’en remet à sa perception, à ses impressions, voire à ses sentiments.

Ici l’on est davantage dans le domaine du sensible, de l’irrationnel, des publicistes, que dans le domaine de la politique, de la raison, de l’information.

La question devient donc celle-ci : cet électorat que se partage François Bayrou et Cohn Bendit, se serait-il pas cet électorat errant, incertain, sensible à l’exposition médiatique ? Ne serait-ce pas encore cet électorat : « Qui n’a point de serres pour se tenir dans les vérités » ;  qui : « s’en remet aux médias pour se faire son opinion » ?  S’il s’agit du même électorat :

Donner porte ouverte à Conh Bendit, n’était-ce pas pomper dans l’électorat de Bayrou ?

Ici, à nouveau, l’on est réduit aux conjonctures, aux hypothèses, mais elles expliqueraient la stratégie qui a conduit ces élections. Si nous disposions de davantage d’informations, nous découvririons peut-être une stratégie à plus long terme : les élections 2012 ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :