5 – L’opinion publique est une foule

Les médias font l’élection

*

Tout d’abord, ils imposent un discours dominant structurant la réalité par la répétition de certains mots ou leur interdiction. Les concepts connotés positivement sont privilégiés. Par  exemple on parlera de « diversité » et non d’« immigration »

Mais l’influence principale des médias s’exerce surtout dans le choix des personnes invitées sur les plateaux TV. Le seul fait de ces invitations influence l’opinion publique de deux façons ; D’abord elles « adoubent » les personnalités invitées, c’est-à-dire elles les rendent légitimes représentantes des français, et ensuite elles les « empowèrent », elles les revêtent d’un pouvoir qui semble légitime et naturel à l’opinion publique, celle-ci étant simpliste, primaire et binaire, comme déjà dit.

Le degré de popularité acquis est fonction de la fréquence des invitations TV ainsi que de l’accueil des journalistes, sympathie ou hostilité. Plus une personne est présente dans les médias et plus sa cote de popularité monte :

«  The more i see you the more i want you »

« Plus je te vois, plus je t’aime »

Les résultats électoraux sont une fonction mathématique du temps de  présence TV, la foule vote pour les gens QU’ELLE VOIT sans autre motif, pourrait-on dire.

Les médias disposent d’un autre pouvoir : celui de choisir à l’intérieur des partis, les responsables politiques qu’ils invitent. Des passages TV réguliers font monter les cotes de popularité et favorisent les prises de pouvoir à l’intérieur des partis respectifs.

La preuve « à contrario » de ce pouvoir se trouve dans  le  refus des médias d’inviter les représentants des partis qui leur déplaisent, le FN actuellement. Les journalistes ont bien compris que des invitations régulières adressées à Jean Marie Le Pen (ou un autre représentant de la même tendance politique), le ferait automatiquement monter dans les sondages et lui permettrait d’acquérir du pouvoir à travers les élections.

A ces refus d’invitation peuvent être associé des campagnes de dénigrement qui terrorisent la classe politique  et font sombrer les personnes visées dans les sondages.

Depuis trente ans, l’ensemble de ces manœuvres a tiré le pays, idéologiquement et politiquement, à gauche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :