Exercice répétitif

*

La liberté d’expression a des limites. De quel droit Christophe Barbier et ses comparses peuvent-ils encore nuire dans cette campagne pour les élections européennes ? Voilà que sur une tribune publique, ce petit journaliste, se comportant en procureur de procès de Moscou, fait l’apologie de la dictature, en appelle à la suppression de la démocratie, tiens des propos indécents contre d’honorables citoyens !

Nous sommes dans un pays dans lequel on laisse la violence se développer en toute impunité, les pires criminels ne prennent que quelques années de prison, la liberté régresse chaque jour, on renvoie des professeurs d’université, on met en prison des historiens pour délits d’opinion, et voilà qu’un petit journaliste poussant encore plus loin, par convenance personnelle, en appelle au rétablissement de la terreur ?  Et on lui offre la direction d’un journal ? On lui tend un micro à la TV ? Il a droit aux respect des autorités de la république ? Il peut demander l’interdiction d’un parti politique ?

Alors oui, comme tout démagogue, il peut flatter les bas instincts de la populace en appelant au lynchage public de la liste Dieudonné; Il peut appeler les foules stupides à leur démon liberticide.  Mais jusqu’à quand ?

Il est nécessaire que ces journalistes, agissant plutôt sur commande et par intérêt personnel,  qu’au nom des grands principes, ne puissent pas dire n’importe quoi, sans être contredit.

Il faut que le peuple Français rappelle à ces journalistes le respect des droits élémentaires, notamment l’article 11 de la DDH, cette fois ci, ils ont franchis les bornes, ils ridiculisent le peuple, ils foulent aux pieds les principes,  il serait temps de donner un coup d’arrêt à ces pouvoirs imposteurs qui se croient les propriètaires de la parole publique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :