Le formalisme de la fée Mutine

« La fée Mutine fut la seule qui ne la vit pas chez elle; elle était arrivée quelque jours auparavant et trouva fort singulier que la fée Lumineuse, la dernière arrivée, ne fût point venue la voir et se fût contentée de se faire écrire à sa porte ; c’était une femme d’un caractère altier et féroce, esclave des égards les plus superficiels. Le roi l’avait invitée plutôt par crainte de la désobliger en l’oubliant, que par envie de la voir. Déjà piquée de la préférence qu’il marquait pour la fée Lumineuse, et de la différence de l’accueil, elle résolut de ne pas laisser passer cette fête sans y apporter quelque trouble. »

La Molière ; Angola histoire indienne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :