Soumission à l’opinion.

Coeur et opinion

J’ai aussi vu naître un amour très ardent dans le cœur d’une dame envers quelqu’un pour qui elle n’avait auparavant pas la moindre affection, uniquement parce qu’elle avait entendu dire que l’opinion de nombreuses personnes était qu’ils s’aimaient l’un l’autre. Et je pense que la cause en est qu’un jugement aussi général lui paraissait un témoignage suffisant pour lui faire croire que cet homme était digne de son amour, et qu’il semblait presque que la rumeur publique se faisait un ambassadeur de son amant beaucoup plus véridique et digne d’être cru qu’il n’aurait pu le faire lui-même avec des lettres ou des paroles, ou encore avec une autre personne agissant en son  nom. C’est pourquoi la rumeur publique, parfois, loin de nuire, est très utile.

Le livre du courtisan : Castiglione, 1580

***********

Il lui semblait presque que la rumeur publique se faisait un ambassadeur de son amant beaucoup plus véridique et digne d’être cru…………..que son propre coeur ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :